La passion selon...

Plus d'infos

Quand Alfred Cortot donne une master classe, le moment d’apprentissage se transforme en moment de poésie

Si internet pullule de vidéos en tout genre, de nouveaux médias et contenus, il permet aussi de conserver et partager des archives. Valentine Jongen a déniché un petit trésor, une archive filmée d’une master classe donnée par le grand pianiste Alfred Cortot. Une master classe où le moment d’apprentissage se transforme en pure poésie.

Alfred Denis Cortot naît le 26 septembre 1877 à Nyon en Suisse. Et il mourra 84 ans plus tard à Lausanne mais, bien qu’il ait passé une partie de sa vie en Suisse et malgré son attachement à ce pays, Alfred Cortot a toujours eu la nationalité française.

Cortot est aujourd’hui célèbre notamment grâce à la salle de concert qui porte son nom et qui est, elle-même, reliée à l’École normale de Musique de Paris dont il est l’un des fondateurs. Parce qu’Alfred Cortot est non seulement un des plus grands interprètes du XXe siècle mais est aussi un excellent pédagogue.

Alfred Cortot était également chef d’orchestre et chambriste. Il a d’ailleurs formé pendant des années un trio avec le violoncelliste Pablo Casals et le violoniste Jacques Thibaud.

"Il faut rêver ce morceau, pas le jouer"

Tout au long de sa carrière de professeur, Cortot a enseigné à de grands noms de la musique tels que Samson François ou Aldo Ciccolini mais également Yvonne Lefébure, Magda Tagliaferro ou encore Clara Haskil. Une master classe filmée de ce grand pianiste et pédagogue est donc une véritable pépite.

Dans cette archive, Cortot parlant à une élève du "Poète parle" de Schumann, lui demande de lui laisser la place au piano et se met à jouer la pièce tout en commentant son interprétation. Plus qu’un moment d’apprentissage, c’est un moment de poésie

Une version noir et blanc de cette master classe existe depuis plus de 10 ans sur YouTube (et comptabilise près de 90k vues), mais une version colorisée a également récemment été mise en ligne.

Les avantages et les inconvénients de YouTube

Si Internet et des plateformes de vidéos en ligne comme YouTube sont des vraies mines d’or, il ne faut pas non plus oublier le revers de la gratuité de l’outil.

Outre le fait qu’il s’agisse, dans le cas de l’archive ci-dessous, d’une vidéo postée par un compte lambda et que donc il est impossible de vérifier la véracité des informations mentionnées dans la description de la vidéo (est-ce bien une master classe, a-t-elle bien été filmée en 1953 ?), il ne faut pas oublier tout le principe de "monétisation" qui entoure les vidéos YouTube.

Newsletter Musiq3

Restez informés chaque vendredi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK