La couleur des idées

Plus d'infos

Gilles Vervisch et la pop philo ne s’ennuient pas

"N’avez-vous jamais éprouvé cette torpeur, ce cafard, ce spleen qui s’installe le dimanche après-midi, disons, en fin d’après-midi vers 16h ou 17h ?" Certains questionnent notre propension à l’enthousiasme et à la fête tandis que d’autres s’intéressent à l’ennui -  cette tragédie comme le rappelait Racine. L’ennui constitue le sujet du dernier essai de Gilles Vervish qui questionne par ricochet le temps, le travail, les loisirs et le sens de la vie.

Après De la tête aux pieds, philosophie du football (Max Milo Éditions, 2010), Tais-toi et double, philosophie du code de la route (Max Milo Éditions, 2011 ; rééd. Marabout), Quelques grammes de philo dans un monde de pub (Max Milo Éditions, 2012) et Star Wars, la philo contre-attaque (éd. Le Passeur, 2015), le philosophe Gilles Vervisch publie Comment échapper à l’ennui d’un dimanche après-midi. Où il est question de Blaise Pascal et de Candy Crush, de Thoreau, du rester chez soi, de Sartre et de Fahrenheit 451. Si l’ennui est un sujet essentiel, c’est parce qu’il nous touche universellement.

Gilles Vervisch défend l’ennui comme possibilité de s’en sortir dans la vie par le haut.

Une rencontre à découvrir ce samedi 16 janvier dès 11h ci-dessous

Newsletter Musiq3

Restez informés chaque vendredi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK