L'oreille d'abord

Plus d'infos

L’histoire du concert le plus fou de la musique viennoise : Beethoven au Théâtre an Der Wien

Chaque dimanche de l’été, Musiq3 vous propose une émission de la RTS. Il s’agit de L’Oreille d’abord, une série signée Catherine BuserAu programme de cette "Oreille d’abord" : focus sur le concert le plus fou de l’histoire de la musique viennoise !

Une académie exclusivement consacrée aux œuvres de Beethoven

Le 22 décembre 1808, Ludwig Van Beethoven organise au Théâtre an Der Wien de Vienne le plus fabuleux concert dont puisse rêver un mélomane : une académie de plus de quatre heures exclusivement consacrées à ses œuvres. Beethoven a réuni pour l’occasion un orchestre, un chœur, dix solistes et il se produira lui-même au piano tout en dirigeant ses musiciens. Le programme, marathonien, est entièrement composé de ses œuvres. Comment Beethoven parvient-il à mettre sur pied un tel évènement ? Quel en est le programme ? Comment la soirée se déroule-t-elle et quel accueil les créations de Beethoven reçoivent-elles ? C’est ce que nous allons découvrir.

2 images
Le compositeur allemand Ludwig van Beethoven (1770-1827) dirigeant l’un de ses trois quatuors à cordes "Rasumowsky", vers 1810. Dessiné par l’artiste Borckmann. © Rischgitz/Getty Images

Un public aux abonnés absents

On pourrait s’attendre à ce que le gratin se précipite au Théâtre an Der Wien en ce fameux soir de décembre 1808 pour assister à ce qui pourrait bien être le plus grand évènement musical de la saison. L’affiche est d’autant plus alléchante qu’elle est copieuse. De surcroît, elle annonce la création de quatre nouvelles œuvres du compositeur : deux symphonies dont la sixième, un concerto et la Grande Fantaisie chorale. Pourtant, par cette froide soirée d’hiver, le public n’est pas au rendez-vous. Rappelons que nous sommes à la veille de Noël et que le monde s’active aux préparatifs de la fête. On n’a pas vraiment le temps d’aller au concert ! Et si d’aventure l’envie de sortir se manifeste c’est au Théâtre de la Cour qu’il faut aller car Joseph Haydn, 76 ans, alors considéré comme le patriarche de la musique, y présente la première de son Oratorio, "Le retour de Tobie". De quoi voler la vedette à Beethoven !

Poursuivez votre découverte du déroulement de cette soirée exceptionnelle avec l’émission que lui consacre Catherine Buser !

Newsletter Musiq3

Restez informés chaque vendredi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK