L'île paradisiaque

Plus d'infos

Sur l’île paradisiaque du gambiste Thomas Baeté

Dans "L’île paradisiaque", Camille de Rijck reçoit tous les jours de l’été un artiste qui nous partage la sélection d’œuvres musicales qu’il emporterait avec lui sur une île. C’est à la fois un exercice de réflexion, de temporisation mais aussi l’occasion d’écouter des musiques formidables.

Vers la page de l’émission L’île paradisiaque

C’est le gambiste Thomas Baeté qui ouvre la saison 2021 de l’Ile paradisiaque. Et il a droit, comme les autres, à cette question : quelle serait votre île paradisiaque, et l’instant qu’elle représenterait ?

"À un moment chargé en concerts et en stress, comme c’était le cas juste avant le premier confinement, tout s’est arrêté. Ça a été mon île paradisiaque : pouvoir profiter de la nature, du silence qui était exceptionnel, un peu irréel. J’ai goûté un peu à l’île paradisiaque." Mais c’était bien sûr avant de se rendre compte que la vie culturelle s’arrêterait pour une très longue période.

Qui est Thomas Baeté ?

Thomas Baeté est né à Ostende en 1978. Il a étudié la viole de gambe à Bruxelles et Barcelone auprès de Wieland Kuijken et Sophie Watillon. Il a également suivi des stages de perfectionnement chez Jordi Savall et Paolo Pandolfo.

 

Les œuvres que Thomas Baeté emporterait sur son île paradisiaque :

Gombert et Paul Van Nevel – Huelgas – Je prens congié

Janis Joplin, Summertime

Mala Punica – causa non è

Beowulf de Benjamin Bagby

Trio No.2 de Dimitri Chostakovitch

Newsletter Musiq3

Restez informés chaque vendredi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK