L'île paradisiaque

Du lundi au vendredi de 12:02 à 13:00 sur Musiq3

Plus d'infos

L'île paradisiaque d'Alice Foccroulle : "La musique d'orgue réveille en moi des souvenirs de la toute petite enfance"

La soprano Alice Foccroulle est l'invitée de L'Ile paradisiaque de Camille de Rijck.

Après une longue période d'inactivité et de disette en matière de concerts, a-t-on le même rapport à la tranquillité? Appréhende-t-on de la même façon l'idée d'une île paradisiaque? C'est avec ces quelques questions ouvertes que Camille de Rijck ouvre l'entretien avec la soprano Alice Foccroulle en ce début du mois de juillet.

La soprano confie qu'elle a évidemment une "très grande excitation de retrouver la scène, et sans mentir, il y a aussi une petite appréhension, en tout cas en ce qui me concerne. On se demande si on n'a pas oublié comment faire les choses. On a eu plus de calme pendant un an mais avec un tel manque de perspectives et une telle angoisse que la tranquillité de maintenant est quand même très relative", contrebalance-t-elle.

Fille d'une maman gambiste et d'un papa organiste, Alice Foccroulle ouvre évidemment son Ile paradisiaque avec une œuvre interprétée par son papa, Bernard Foccroulle. Mais au fond, qu'est-ce que ça fait d'être fille d'organiste et fille de Bernard Foccroulle, grande figure de la vie musicale et politique? "Pour moi, avoir Bernard Foccroulle comme papa, c'est d'abord avoir connu cette musique absolument sublime si jeune, et d'avoir baigné dans la musique baroque et dans l'opéra. C'est d'avoir eu accès à cette musique et toute cette culture, à un très haut niveau et avec des idées très fortes, des combats et une vision presque politique par moment. Tout cela a nourri mon envie de devenir musicienne, bien qu'il ne m'a jamais poussée à devenir musicienne ou chanteuse. Il m'a bien expliqué les risques, dangers et difficultés du métier."

La musique a-t-elle été une évidence chez Alice Foccroulle ? "Oui, très jeune ça a été une évidence, et bizarrement, ça a été moins une évidence étant adulte, en ayant déjà pris ce chemin, en ayant suivi les études. Les doutes sont devenus plus forts en étant confrontée à la réalité de ce métier, à l'apprentissage du chant. Alors qu'enfant, je voulais devenir chanteuse ou danseuse."

Partez sur l'Ile paradisiaque d'Alice Foccroulle en écoutant l'émission ci-dessous.

 

Newsletter Musiq3

Restez informés chaque vendredi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK