L'atelier des muses

Plus d'infos

Emilia Giuliani, virtuose de la guitare

Si vous connaissez le prénom de Mauro Giuliani, grand maître de la guitare, vous n’avez peut-être pas entendu celui d’Emilia, sa fille. Emilia Giuliani, italienne comme son père, mais née à Vienne où son père faisait une belle carrière de virtuose, a consacré sa vie à la guitare, qu’elle joue en concert et pour lequel elle compose.

A l’adolescence, Emilia Giuliani, née à Vienne au début du XIXe siècle, part vivre avec son père en Italie. À cette époque, elle pratiquait déjà la guitare en virtuose puisqu’elle participait à des "Teatro Nuovo" de Naples avec son père alors qu’elle n’avait que 12 ans.

Elle se produisait aussi en solo avec déjà énormément de succès. La critique en témoigne et elle est unanime : "Non seulement une digne élève, mais aussi une rivale de son père, elle méritait les applaudissements sans partage de la haute société et du public."

À la mort de son père, Emilia n’a que 16 ans. Elle continue à donner des concerts et publie même ses premiers opus. Elle va ainsi mener une carrière de concertiste durant un peu plus de vingt ans, jusqu’à son décès prématuré à l’âge de 37 ans. Des études récentes suggèrent qu’elle a vécu aussi à Budapest durant la dernière partie de sa vie.

Emilia Giuliani nous a laissé de nombreuses compositions pour guitare, parmi lesquelles, Les Six Préludes Op. 46, publiés par Artaria à Vienne en janvier 1841, alors qu’elle avait donc 28 ans. C’est la seule composition d’Emilia Giuliani publiée par le célèbre éditeur viennois et sa dernière composition connue à ce jour.

Newsletter Musiq3

Restez informés chaque vendredi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK