L'atelier des muses

Plus d'infos

Clémence de Grandval, vicomtesse et compositrice qui a dédié sa vie à la musique

Trop souvent oubliées pendant des siècles, les compositrices sont pourtant bien présentes dans l’histoire de la musique. Hélène Michel vous propose désormais une piqûre de rappel quotidienne, L'atelier des muses, à 16h dans le Temps suspendu, pour remettre en lumière ces femmes talentueuses, qui ont créé, composé, en dépit des nombreux obstacles, des interdictions, et des pressions sociales.

Clémence de Grandval, vicomtesse et compositrice française romantique, s’est totalement dédiée à son art, même si elle a dû lutter contre les préjugés liés à sa condition de femme artiste. Elle publiera d’ailleurs souvent ses œuvres sous divers pseudonymes, tels que Caroline Blangy ou Clémence Valgrand. Elle a pris des leçons de piano avec Chopin, s’est initiée à l’opéra avec Friedrich von Flotow, à la composition avec le jeune maître Camille Saint-Saëns, et fut qualifiée "d’excellente pianiste-compositeur" par Hector Berlioz.

Mais c’est Saint-Saëns qui aura sans doute le plus d’influence sur la compositrice, puisque va naître entre l’élève et son maître, de quelques années plus jeune qu’elle, une longue et précieuse amitié, leur correspondance en témoigne, plus de 110 lettres conservées et disponibles en ligne sur le site de la Bibliothèque nationale de France. Saint-Saëns a également dédicacé plusieurs de ses œuvres à sa chère vicomtesse. Un monde artistique dont Clémence de Grandval se sentira toujours exclue.

On ne veut pas de moi, mon nom est un crime.

La production instrumentale de Clémence de Grandval variée, abondante mais pas encore beaucoup enregistrée à l’heure actuelle, débordait à l’époque le cadre des salons mondains, elle s’invite dans les programmes des associations de concerts dont ceux de la Société nationale de musique à Paris. Et plusieurs prix salueront d’ailleurs la qualité de son écriture.

Newsletter Musiq3

Restez informés chaque vendredi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK