L'atelier des muses

Plus d'infos

Agnès Zimmermann, figure essentielle de la vie musicale londonienne au XIXe siècle

Agnès Zimmermann est une compositrice anglaise aux origines allemandes qui, comme tant d’autres, est tombée dans l’oubli. Et pourtant, elle fut une figure essentielle de la vie musicale londonienne au XIXe siècle, et sera célébrée comme l’une des pianistes les plus importantes d’Europe.

Agnès Zimmermann, pianiste

Elle a vu le jour sur le sol allemand, à Cologne précisément, et a émigré à Londres avec ses parents dans les années 1850 pour y étudier le piano et la composition à la Royal Academy of Music. Elle n’avait que 9 ans. Elle aura notamment pour professeur le célèbre pianiste de l’époque Cipriani Potter.

Agnès Zimmermann fera donc elle-même une très grande carrière de pianiste jusqu’à la fin du siècle, avec des partenaires prestigieux pour l’accompagner, notamment le grand Josef Joachim, le violoniste et ami de Brahms, elle fera aussi des duos mémorables avec ni plus ni moins que Clara Schumann, ce qui situe tout de suite son niveau d’excellence.

Plusieurs compositeurs lui ont dédié des partitions, notamment Michele Esposito, ou encore Anton Rubinstein.

À LIRE AUSSI

Agnès Zimmermann, compositrice

Et puis il y a la compositrice, qui ravira certainement les amateurs de musiques de chambre car elle nous a laissé de belles partitions dans ce domaine : un trio avec piano, un quintette pour instruments à vent, et des sonates pour violon et piano, de grande envergure, au côté de ses pièces vocales et de ses œuvres pour piano seul.

Des œuvres romantiques, qui se situent quelque part entre Mendelssohn et Brahms. Ses sonates pour violon et piano en particulier ont été enregistrées pour la toute première fois l’année dernière par la violoniste Mathilde Milwidsky et le pianiste Sam Haywood.

Newsletter Musiq3

Restez informés chaque vendredi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK