Histoire parallèle des festivals d'opéra

Plus d'infos

Création du Festival de Bayreuth : là où l'histoire des festivals d'opéra a commencé

Chaque été, aux quatre coins de l’Europe, l’opéra sort de ses salles habituelles pour prendre ses quartiers dans des festivals.

Qu’est-ce qui fait la spécificité d’un festival d’opéra ? Quelles en sont les caractéristiques essentielles ? Le lieu ? Le projet artistique ? Les artistes ? Le public ? De Bayreuth à Pesaro en passant par Aix-en-Provence, Glyndebourne, Munich, Bregenz, Vérone, Orange, Wexford et d’autres encore, plongez dans l’histoire parallèle des festivals d’opéra.

Festival de Bayreuth, le premier grand festival d’opéra d’Europe

Le 13 août 1876 : le jour où tout a commencé

L’or du Rhin, opéra de Richard Wagner, premier opéra du fameux cycle wagnérien L’Anneau du Nibelung, marqua le commencement du tout premier festival de Bayreuth, le 13 août 1876.

Le festival de Bayreuth est, si ce n’est le plus ancien festival d’Europe, l’un des festivals fondateurs, un festival par rapport auquel beaucoup d’autres festivals se sont construits par la suite.

Le festival de Bayreuth n’est pas à proprement parlé le plus ancien festival d’opéra d’Europe puisque, en cette année 2019, nous fêtons les 150 ans des Chorégies d’Orange, situant donc la naissance de ce festival français en 1869, soit 7 ans avant celle du festival allemand.

Néanmoins, sans diminuer l’importance des Chorégies d’Orange, nous ne sommes pas réellement dans un "festival d’opéra" dans un sens aussi complet que ce que l’on peut entendre à Bayreuth ou à Salzbourg.

Nous pouvons donc dire que le premier grand festival d’opéra d’Europe est le festival de Bayreuth, créé par Richard Wagner lui-même en 1876.

Caractéristiques du Festival de Bayreuth

C’est, cela reste et cela restera sans doute éternellement le seul festival créé par un compositeur pour jouer ses propres œuvres.

Il faut savoir que Wagner avait déjà repéré le site de Bayreuth lors d’un voyage en 1835 alors qu’il n’avait que 22 ans. Et puis, à partir de 1850, il avait commencé à théoriser l’idée d’un festival : à ce moment-là, il ne pensait plus à Bayreuth, il avait d’abord pensé à Zurich et puis Munich. L’idée d’avoir son propre théâtre pour jouer ses œuvres, un théâtre qui retournerait vers l’idéal des théâtres grecs, à savoir un théâtre où tous les regards sont convergents vers la scène, à l’opposé du modèle du théâtre à l’italienne, en fer à cheval qui domine au XIXe siècle et où les spectateurs regardent plus les autres spectateurs que ce qu’il se passe sur la scène.

Wagner se met alors dans divers écrits à imaginer une salle particulière, un lieu particulier où les regards seraient attirés par la scène et aussi avec une sonorité particulière qui consisterait à mêler la sonorité de l’orchestre aux voix. Et cette volonté se concrétisera dans la création du festival de Bayreuth.

Création du festival de Bayreuth

Dans les années 1870, Wagner retourne à Bayreuth, où se trouve un splendide théâtre baroque. Se rendant très vite compte qu’il ne pourra pas jouer ses œuvres dans cet opéra, il rencontre les responsables de la municipalité pour leur parler de son projet. Ils vont lui proposer un premier terrain qui s’avérera instable et sur lequel finalement il édifiera sa maison, la fameuse villa Wahnfried, et puis on va lui propose un autre terrain, en haut d’une des collines de Bayreuth et c’est là que va se faire l’édification de ce fameux festspielhaus voulu, imaginé par Richard Wagner.

Cela va être un chantier pharaonique. La pose de la première pierre se fera en 1872 et l’inauguration en 1876, il faudra donc quatre années pour construire ce lieu, quatre années de lutte pour Wagner pour obtenir le financement de ce projet. Il y aura l’aide du roi Louis II de Bavière, ainsi que l’aide d’autres mécènes.

Une salle au confort spartiate mais tournée vers la scène

Le festival est inauguré en 1876, avec un théâtre construit au départ en bois comme devant être provisoire : une économie avait été faite sur tout ce qui était décoratif, les scènes sont relativement spartiates – ça l’est toujours aujourd’hui – mais on est effectivement tourné vers la scène, comme le voulait Wagner, et il y a cette fosse d’orchestre absolument fascinante qui, au lieu de se trouver entre la scène et la salle, se trouve ici sous la scène avec le chef d’orchestre qui est, comme d’habitude, dos au public et qui peut donc regarder les chanteurs et les musiciens, les musiciens sont placés en escaliers descendant sous la scène et puis le chef d’orchestre lui-même est caché parce qu’il y a une sorte de coque acoustique qui remonte derrière lui et qui ramène le son de l’orchestre vers la scène et qui permet de se mélanger avec la voix des chanteurs avant d’être projeté dans la salle vers le public.

C’est dans cette salle de Bayreuth que depuis très longtemps s’enregistrent quelques-unes des plus grandes références wagnériennes

Curieux de découvrir le contexte de la création d’autres grands festivals d’opéra européens tels que Salzbourg, Glyndebourne, Aix-en-Provence, Pesaro ou encore Wexford, écoutez l’émission Histoire parallèle des festivals d’opéra de Nicolas Blanmont.

Carte interactive : parcourez les différentes caractéristiques des Festivals d’opéra

Pour découvrir les autres émissions de la série Histoire parallèle des festivals d’opéra, cliquez sur les petites icônes.

Newsletter Musiq3

Restez informés chaque vendredi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK