Festival Musiq3

Plus d'infos

Une marche turque endiablée emportée par Sylvia Huang et Muhiddin Durruoglu

Si l’on vous dit "La Marche Turque" de Mozart, tout de suite, vous avez les premières notes qui vous trottent en tête. C’est l’un des airs les plus connus de Mozart, connu même des "non-initiés" de la musique classique. Lors de la grande soirée Festival Musiq3, Muhiddin Durruoglu, Sylvia Huang, Arthur Daems, Tony Nys, Emile Daems et Koen Hofman vous proposent de redécouvrir cette œuvre.

Depuis sa participation au Concours Reine Elisabeth en 2019, Sylvia Huang est présente sur de nombreuses scènes belges et internationales. Comme nous tous, avec la crise du coronavirus, elle a été contrainte de rester chez elle et de s’occuper comme elle pouvait pendant ce confinement. "Cela m’a donné une bonne idée de ce que sera ma retraite". Et malgré le fait qu’elle ait joué et s’est enregistrée quelques fois devant son ordinateur, elle confie que rien ne peut remplacer le contact humain.

C’est là que j’ai réalisé que les concerts sont vraiment des moments magiques, des moments suspendus.

Le temps d’une soirée – avant un retour progressif des concerts avec public – Sylvia Huang a retrouvé la scène du studio 4 de Flagey pour y interpréter une version "très classique et très authentique" de la Marche turque de Mozart.

A la version classique jouée au piano par Muhiddin Durruoglu, les cordes, menées par Sylvia Huang, s’emballent dans une improvisation jouissive.

Cette version est un arrangement de la Marche turque de Mozart réalisée à la fois par Fazil Say pour ce qui est du piano et de Muhiddin Durruoglu pour ce qui est des cordes.

Une émission télévisée que vous pouvez revoir dans son intégralité sur Auvio

Un moment suspendu que nous vous invitons à découvrir ci-dessous.

Newsletter Musiq'3

Restez informés chaque lundi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK