Festival Musiq3

Plus d'infos

Musiques d'exil : le Festival Musiq'3 lance un projet de soutien aux réfugiés

WAJD, l'un des groupes de musiciens réfugiés déjà soutenu par le projet
4 images
WAJD, l'un des groupes de musiciens réfugiés déjà soutenu par le projet - © F. Grégoire

Le Festival Musiq'3 revient pour une 6ème édition sous la thématique Orient-Occident, les 1, 2 et 3 juillet. Dans ce cadre, et compte tenu de l’actualité vécue en Europe, le festival lance le projet Musiques d'Exil, un vaste plan de soutien aux musiciens réfugiés.

Parmi les dizaines de milliers de migrants qui rejoignent l’Europe, il y a de nombreux artistes qui sont les premiers touchés par la violence des fanatismes de tous bords. Venus de Syrie, d’Irak, d’Iran, de Géorgie ou d’ailleurs, de nombreux musiciens professionnels arrivent en Belgique, sans logement, sans argent et sans famille. A travers chaque histoire individuelle, leurs vies ici se ressemblent. Et sans possibilité de travailler leur instrument, quand ils en ont, sans argent pour rejoindre leurs partenaires eux-mêmes disséminés aux quatre coins de l’Europe, leur contact avec le monde culturel et l’espoir de concrétiser leur art s’effritent.

Avec le soutien de la société civile, le Festival Musiq’3, par son projet Musiques d’exil, souhaite aider ces musiciens professionnels, qui ont cherché l’asile en Belgique, à reconstituer les conditions nécessaires pour pouvoir travailler leur instrument et s’intégrer dans la vie culturelle de notre pays. La collaboration avec un maximum de partenaires du secteur culturel permet la coordination du projet sur l’ensemble du territoire belge.

Voir la vidéo de l'enregistrement de maquette du groupe WAJD

Les principales actions de Musiques d’exil

- Mise à disposition de lieux de répétition dans différentes villes de Wallonie et à Bruxelles, notamment à la Maison de la Création de Laeken ou chez les Pianos Maene, qui ont accueilli entre autres Tatia Kalandia, pianiste géorgienne réfugiée depuis deux ans. Elle est désormais à Rochefort, et peut continuer à pratique sur le piano de l'école communale de la ville.

- Mise à disposition d’instruments : les Pianos Maene ou encore l’école communale de Rochefort mettent à disposition des pianos aux musiciens, suite à l’intervention de Musiques d’Exil.

- Subvention des transports pour les répétitions lorsque les membres des ensembles sont disséminés dans toute la Belgique ou même parfois dans des pays limitrophes.

 

- Intégration des musiciens dans le monde musical belge. Des liens ont été créés ou sont en train de l’être entre les musiciens réfugiés et des musiciens et artistes belges : le Quatuor Tana, l’oudiste belge Karim Baggili et l’acteur belgo-marocain Kadi Abdelmalek sont engagés dans des projets avec des musiciens soutenus par Musiques d’Exil. Des musiciens réfugiés ont également pu entrer en contact avec des organisateurs de concerts, ainsi que des académies : Yemen Martini, trompettiste irakien originaire d'Alep en Syrie, arrivé en Belgique en octobre dernier, est en lien avec une académie de jazz.

- Production d’un CD du groupe Wajd, en collaboration avec Outhere Music et La Ferme du Biéreau de Louvain-la-Neuve. L’enregistrement a été réalisé à la Ferme en janvier et est actuellement en cours de post-production chez Outhere et à Musiq’3. La sortie est prévue en avril. Voir la vidéo de l'enregistrement en cliquant ici

- Intervention des musiciens dans le projet " Aux racines de nos cultures " : projet pédagogique dans les écoles primaires.

- Présence au Festival Musiq’3 des groupes de musiciens soutenus par Musiques d’Exil, de même qu’à l’exposition de photos de l’Atelier Contraste, le même week-end au Marni, à L’école et à l’Abbaye de La Cambre. L’Atelier a choisi le thème du Festival, Orient-Occident, comme thématique de travail 2015-2016 pour ses étudiants.

Quelques Parcours de musiciens

De Syrie, d’Irak, ou encore de Géorgie, Ils ont préféré s’installer en Belgique pour pratiquer leurs instruments.

Voici les parcours de

Tammam Al-Ramadan

Tatia Kalandia

Hussein Rassim

Qoutayba Ahmed Naeimi

 

Soutenir le projet Musiques d'exil

Les actions du projet Musique d'exil ne pourront être menées que grâce au soutien du public et de partenaires institutionnels ou privés. Vous pouvez soutenir le projet, d'un simple virement. Un compte bancaire a été ouvert pour pouvoir recueillir les participations de tous ceux qui désirent s’associer à cette action. A partir de 40€ de don annuel, une attestation fiscale vous donne droit à une réduction de 45% du montant des dons.

Faire un don :

Compte de mécénat culturel, géré par la Fondation Roi Baudouin :

  • IBAN: BE10 0000 0000 0404
  • BIC: BPOTBEB1
  • avec la mention structurée suivante: 129/0001/00037
Newsletter Musiq'3

Restez informés chaque lundi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK