Festival Musiq3

Plus d'infos

Festival Musiq'3 2017 : Découvrez la programmation et achetez vos places !

Festival Musiq'3 2017 : la billetterie est ouverte !
8 images
Festival Musiq'3 2017 : la billetterie est ouverte ! - © Tous droits réservés

Du 30 juin au 2 juillet, le plus rock des festivals classiques prend ses quartiers à Flagey, au Marni et à l’Abbaye de la Cambre, pour trois jours de folie musicale avec près de 50 concerts et 300 artistes. Pour sa 7ème édition, le Festival Musiq’3 met à l’honneur les claviers, sous la thématique "TOUCH", en référence aux touches de claviers mais aussi à l’émotion que peut susciter la musique.
Curieux ou mélomanes, seuls, entre amis ou en famille, les festivaliers pourront découvrir une programmation riche et diversifiée, placée sous le signe de la jeunesse et de la découverte.

Découvrez l'ensemble de la programmation

Vendredi 30 juin

Samedi 1er juillet

Dimanche 2 juillet

 

Achetez vos places dès maintenant en cliquant ici.

Optez pour le pass Studio 4! Cliquez ici.

Une programmation éclectique

Le piano : oui mais pas que !

Si la thématique TOUCH, évoque directement le roi des instruments, le piano, elle englobe cependant tous les autres claviers : le pianoforte (Sébastian Wienand et Jodie Devos #2, Olga Pashchenko dans des sonates de Beethoven #26), le clavecin (Justin Taylor #17, Jean Rondeau et son décapant trio Nevermind #19), le célesta (Patrick Leterme et l’Orchestre du Festival dans Bartók #14), ou encore le marimba (dans le concert d’ouverture, avec 4 pianos et 2 marimba #1, dans le projet Funambules de Vassilena Serafimova et Thomas Enhco #18). Quant à l’accordéon et le bandonéon, ils se voient déclinés de façon folk (Didier Laloy et Kathy Adam #22), tango (William Sabatier et les Canciones de Buenos Aires #3 ; Manu Comté et Soledad #16) et jazz (Tuur Florizoone et Didier Laloy #30). Enfin, les percussions ont aussi la part belle, notamment dans la version swing de West Side Story (#4) et dans une transcription de la Symphonie n° 15 de Chostakovitch (#31). Enfin, les instruments ne sont pas toujours exploités comme on l’imagine: ainsi, le pianoforte est au centre du projet jazz de Bram De Looze (Piano & Forte #29), et l’orgue de l’Abbaye de la Cambre fera résonner l’église de notes pop avec la chanteuse An Pierlé (#6).

Un répertoire diversifié, audacieux et surprenant

> Le grand répertoire
Si elle s’avère audacieuse, la programmation n’oublie pas les célèbres chefs-d’oeuvre de l’histoire de la musique : les compositeurs russes par Fanny Azzuro (#13), les ballades de Chopin par Seong-Jin Cho, lauréat du Concours Chopin 2015 (#15), les Variations Goldberg de Bach sous les doigts de Beatrice Rana (#21), les sonates de Beethoven par Olga Pashchenko (#26), ou encore le Concerto n°1 de Liszt par Benjamin Grosvenor et le Brussel Philharmonic, en clôture du Festival (#34).

> Les transcriptions
De grandes œuvres ont fait l’objet de transcriptions pour d’autres instruments. Le concert d’ouverture en est un bel exemple, avec le concerto pour 4 claviers de Bach, ici dans sa transcription pour pianos (The Bach Touch #1) ; les festivaliers pourront également découvrir une version swing de West Side Story (#4) ou encore la symphonie n°15 de Chostakovitch adaptée en version de chambre par Viktor Derevianko (#31).

> La diversité de répertoire

Connu pour son sens de l’ouverture, le Festival Musiq’3 propose des concerts de musique classique, mais pas seulement. Au programme, dans les salles et sous le chapiteau : du jazz (Jeremy Hababou #20, Bram de Looze #29, Thomas Enhco Trio #32, Reverent Juge, L’Amicale de la Nouvelle-Orléans, le Laurent Sprimont Quartet Jazz Groove, les profs de Jazz des Académies bruxelloises…), mais aussi de la worldmusic (Soledad #16, les ensembles Triorganico, Giacomo Lariccia et Nihil Obstat), du tango (William Sabatier #3), du folk (Didier Laloy et Kathy Adam #22) ou encore de la pop (An Pierlé #6, la chorale Anima sous le chapiteau).

Les interprètes : jeunesse et découvertes

Cette année, près de 300 musiciens fouleront les 7 scènes du Festival. Parmi eux, la nouvelle élite internationale des claviers : des artistes dont les plus âgés ont à peine 30 ans et qui, pour certains, viennent à Bruxelles pour la première fois. Ils s’appellent Benjamin Grosvenor, Beatrice Rana, Seong-Jin Cho, Thomas Enhco, Justin Taylor, Jean Rondeau ou encore Vassilena Serafimova. Le Festival a toujours fait la part belle aux jeunes : les étudiants du Conservatoire de Bruxelles sont très présents, avec l’Orchestre du Festival dirigé par Shirly Laub, Le Regenc’Hips, orchestre de musique ancienne du Conservatoire, et, depuis 3 ans, avec les concerts " Premières scènes ". Véritables tremplins, ces concerts permettent aux meilleurs ensembles de musique de chambre du Conservatoire de se produire devant un jury de professionnels. Le lauréat de ce " Prix Festival Musiq’3 " est programmé au Studio 1 lors du Festival suivant. Découvrez en 2017 le lauréat du Prix Festival Musiq’3 2016 : le Trio Lumen (#9). Cette 7ème édition est aussi l’occasion d’accueillir les lauréats du concours Supernova (#11), concours qui déniche les jeunes prodiges belges de musique de chambre, en collaboration avec la VRT, les Festivals de Wallonie et le Festival van Vlaanderen.

Les projets spéciaux

• Deux anniversaires sont à pointer :
> le 450ème de Monteverdi, qui sera fêté par le ténor napolitain Marco Beasley, accompagné par le Regenc’Hips (#11).
> les 80 ans du pianiste et compositeur belge Pierre Bartholomée, à qui une carte blanche a été donnée (#25).

• Autre évènement :
Les festivaliers pourront aussi participer à l’avant-première mondiale de Viva Vivaldi ! (#7), un concert-spectacle décoiffant écrit par Vincent Engel autour de la personnalité complexe du prêtre roux.

Une nouvelle scénographie

En 2017, le Festival Musiq'3 invite la chorégraphe et artiste visuelle Isabella Soupart à investir la forme concertante et l’architecture spécifique de Flagey et, par delà, l’identité du Festival.

Coutumière de collaborations productives, elle s’entoure ici du scénographe et light designer américain Jim Clayburgh et de Jonathan Sullam, artiste plasticien anglais basé à Bruxelles

Ensemble, ils scénographient l’édition 2017. Ils y interrogent l’acte de voir et d'entendre, développent un cadre visuel en contrepoint aux propositions musicales et travaillent, de même, avec certains ensembles musicaux à élaborer une appropriation de l’espace scénique renouvelée. Design lumière, performance, vidéo et musique dialoguent et ouvrent à un imaginaire augmenté.

Newsletter Musiq'3

Restez informés chaque lundi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK