Festival Musiq3

Plus d'infos

#8 : Stravinsky - L'histoire du soldat (St 4)

Histoire du soldat - Stum und Klang
2 images
Histoire du soldat - Stum und Klang - © Tous droits réservés

Samedi 30 juin 2018, 11:00
Flagey, Studio 4, Place Sainte-Croix, Ixelles

"Il ne suffit pas d’entendre la musique, il faut la voir", disait Stravinsky. Dans L’histoire du soldat particulièrement, l’évocation visuelle suit pas à pas la dramaturgie. Cette œuvre révolutionnaire qui s’inspire des contes populaires russes sera ici soutenue par des illustrations qui font références aux dessins de l’époque. Une histoire qui a aujourd’hui 100 ans et qui touche toujours autant les jeunes de 7 à 77 ans par son coté drôle, ludique et émouvant.

Avec :

Sturm & Klang.
   Philippe SAUCEZ, clarinette
   Wannes CUVELIER, basson
   Bram MERGAERT, trompette
   Nicolas VILLERS, trombone
   Claire BOURDET, violon
   Natacha SAVE, contrebasse
   Jean-Louis MATON, percussion
   Thomas VAN HAEPEREN, direction
Lorenzo CAROLA, récitant
Pieter FANNES, dessins

Programme:

Igor Stravinsky - L’histoire du soldat

TARIFS

  • - 26 : 9 €
  • +26 : 12 €

Achetez vos places pour ce concert.

Accessible à tous

Commentaires sur les concerts

Musicien universel et citoyen du monde (il aura tour à tour la nationalité russe, française puis américaine) Stravinsky travailla en étroite collaboration avec les plus grands artistes de son époque. Que l’on pense à Diaghilev pour les ballets, à Picasso pour les décors, c’est avec l’auteur et poète suisse Ramuz qu’il décida de créer "une espèce de petit théâtre ambulant", L’Histoire du Soldat.

L’œuvre, qui fête en 2018 ses 100 ans et fut créée juste après la Première Guerre mondiale, interpelle le spectateur par sa formation originale : 7 instruments solistes (représentants l’aigu et le grave des différentes familles instrumentales) et un récitant. L’intrigue s’inspire des contes populaires russes d’Afanassiev et retrace les aventures de deux personnages : le Soldat déserteur et le Diable. Ce dernier va parvenir grâce à ses malices, à ravir l’instrument fétiche du Soldat, en quelque sorte son âme : le violon. Un troisième personnage, le Lecteur, occupe une place centrale et raconte l'histoire avec quelques parties scandées. Entre humour et tristesse, premier et second degré, les scènes s’enchaînent dans un texte fort, vrai et toujours d’actualité. Stravinsky alterne ici différents styles musicaux comme des marches, des airs, et entremêle plusieurs influences modernes (tango, jazz et ragtime) avec comme élément moteur : une rythmique omniprésente. Les illustrations accompagnent ici la représentation, soulignant la dimension visuelle chère à Ramuz et Stravinsky.

Nicolas Taboulot

Newsletter Musiq'3

Restez informés chaque lundi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK