Festival Musiq3

Plus d'infos

#35: Lorenzo Gatto, Brussels Philharmonic, Vlaams Radio Koor et Stéphane Denève (St 4)

#35: Lorenzo Gatto, Brussels Philharmonic, Vlaams Radio Koor et Stéphane Denève (St 4)
2 images
#35: Lorenzo Gatto, Brussels Philharmonic, Vlaams Radio Koor et Stéphane Denève (St 4) - © Tous droits réservés

Dimanche 1er juillet 2018, 19:00
Flagey, Studio 4, Place Sainte-Croix, Ixelles

Le Vlaams Radio Koor se joint cette année au Brussels Philharmonic pour nous offrir un feu d’artifice nordique. Ils seront rejoints par Lorenzo Gatto, l’enfant terrible du Festival Musiq’3. Des musiques que vous avez tous dans la tête, d’autres qui seront des surprises… la vague nordique nous emportera. Inutile pourtant de se couvrir : l’ambiance sera chaude !

Avec :

Orchestre du Brussels Philharmonic
Vlaams Radio Koor
Lorenzo GATTO, violon
Stéphane DENEVE, direction

Programme :

Hugo Alfven - du Roi De La Montagne op. 37 : Vallflickans Dans (Danse de La Bergère)
Jean Sibelius - Concerto pour violon et orchestre en ré mineur, op. 47.
Erkki Sven Tüür - Incantation of Tempest
Veljo Tormis - Noore suve muinasjutt (Early Summer's Fairy Tale) pour chœur a capella
Edvard Grieg - de Peer Gynt, op. 23 (version pour la pièce de théâtre) : Au matin (n°13) - La chanson de Solveig (n°10) – Danse arabe (n°15) - Dans l'antre du roi de la montagne (n°8)
Jean Sibelius : Finlandia pour orchestre et choral, op. 24.

TARIFS

  • - 26 : 9€
  • +26 : 15€

Achetez vos places pour ce concert.

Avec le soutien de

Commentaires sur le concert

Jean Sibelius occupe une place centrale dans ce bouquet nordique final. Et c’est parfaitement justifié, d’abord par son double attachement à l’identité finlandaise et aux forces puissantes qui animent sa belle nature. Il illustre magnifiquement la mythologie scandinave, et tous les êtres qui la peuplent, mais aussi les décors naturels qui en font partie. Sibelius mérite pleinement notre intérêt par la qualité des chefs-d'œuvre qu’il nous laisse. L’essentiel de son génie créatif s’est exprimé dans son œuvre symphonique, et il n’a écrit qu’un seul concerto, mais c’est un des plus grands du 20ème siècle. La réussite de ce concerto pour violon tient à la qualité des thèmes, la somptuosité des couleurs, mais aussi dans l’équilibre magique qui existe entre le soliste et l’orchestre. Si l’écriture de cette pièce a posé quelques soucis à Sibelius, c’est surtout parce que dans sa tête tourbillonnaient trop de thèmes et idées différentes. Avec Peer Gynt il réussit à éclipser la notoriété de la pièce d’Ibsen pour laquelle il a composé cette musique de scène. Finlandia, que le succès a propulsé au rang de second hymne national, est joué ici dans une rare version avec choeur. Avant cela, c’est la Danse de la Bergère, du Suédois Alfvén, qui nous fera pénétrer dans l’antre du Roi de la Montagne. Entretemps, Stéphane Denève, grand défenseur de la musique d’aujourd’hui, nous fera goûter au talents de deux compositeurs estoniens : Erkki Sven Tüür et Veljo Tormis.

Benoit Jacques de Dixmude

Newsletter Musiq'3

Restez informés chaque lundi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK