Festival Musiq3

Plus d'infos

#30: Anna Besson et Olga Pashchenko - Flûte romantique et musiques traditionnelles scandinaves (St 1)

#29: Anna Besson et Olga Pashchenko - Flûte romantique et musiques traditionnelles scandinaves (St 1)
2 images
#29: Anna Besson et Olga Pashchenko - Flûte romantique et musiques traditionnelles scandinaves (St 1) - © Tous droits réservés

Dimanche 1er juillet 2018, 16:00
Flagey, Studio 1, Place Sainte-Croix, Ixelles

Friedrich Kuhlau est un compositeur et pianiste danois qui a puisé largement les thèmes de ses compositions dans le folklore scandinave. C’est une mise en perspective de sa musique avec les mélodies populaires qui l’ont influencée que nous proposent ces deux musiciennes que les habitués du Festival retrouveront certainement avec plaisir.

Avec :

Anna BESSON, flûte
Olga PASHCHENKO, pianoforte

Programme :
Joachim Andersen,Schwedische Polska-Lieder op.50 n°5
Joachim Andersen,Schwedische Polska-Lieder op.50 n°3
Felix Mendelssohn, Winterlied 'Aus dem Schwedischen'

Traditionnels suédois :

Suite du Smaland / Lill polskan fran Orsa

Per Larsson Lindahl's Polska / Ola Persson's Polska

Polska eft J.A. Andersson, Hurven, polska fran Värmland

Friedrich Kuhlau, Grande Sonate Concertante pour piano et flûte op.85

TARIFS

  • - 26 : 9€
  • +26 : 15€

Achetez vos places pour ce concert.

Commentaires sur le concert

L’art de la variation existe en musique depuis la Renaissance et a connu de nombreuses formes différentes (differencias, divisions, chaconne…). L’époque baroque a enrichi ce genre de quelques sommets, comme les extraordinaires Variations Goldberg de Bach, par exemple, dont l’interprétation dure largement plus d’une heure. Les variations constituent pour le compositeur un excellent moyen de prouver son originalité et sa bonne connaissance des techniques d’écriture. C’est également une manière de prolonger la vie de mélodies dans l’air du temps. Les modifications apportées à chaque variation peuvent toucher le rythme, l’harmonie ou la mélodie du modèle original. Friedrich Kuhlau était un grand admirateur de Beethoven, qui a laissé une trentaine de variations, dont les célèbres Diabelli. Kuhlau n’a pas composé des chefs d’œuvre comparables à ceux de son modèle, mais sa production n’est pas négligeable. Parmi les 25 variations qu’il a écrites, plusieurs d’entre elles prennent pour thème des airs populaires, comme la célèbre mélodie irlandaise The Last Rose of Summer. Voilà une pièce qui convient parfaitement à Anna Besson, passionnée de musique traditionnelle irlandaise. Après Kuhlau, Max Bruch et l’éditeur Andreas Feldborg montrent que les mélodies populaires constituent un réservoir inépuisable d’inspiration pour tous les musiciens.

Benoit Jacques de Dixmude

Anna Besson nous parle de ses deux concerts au Festival

Au micro de Camille De Rijck, Demandez le programme

Newsletter Musiq'3

Restez informés chaque lundi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK