Farniente

Tous les samedis et dimanches de 14:00 à 16:00 sur Musiq3

Plus d'infos

Victoire de Changy : "Farniente, un mot qui spontanément m'évoque quelque chose de doré..."

Victoire de Changy
Victoire de Changy - © Tous droits réservés

L'autrice belge publie "L'île longue" aux éditions Autrement.

Victoire de Changy fait partie des auteurs belges de la rentrée littéraire de janvier 2019. Après Une dose de douleur nécessaire — sélectionné pour le Prix Rossel —, elle revient avec un deuxième roman: L'île longue (Autrement). Le texte nous plonge dans la vie quotidienne en Iran à travers les yeux d’une jeune femme occidentale. Nous avons contacté Victoire de Changy pour lui demander de partager son rapport au Farniente. Elle nous a écrit ces mots. Lecture sur antenne ce dimanche 20 janvier 2019 vers 15h.

"Farniente. Jamais sorti de ma bouche, ni d’ailleurs de mes doigts. Un mot qui spontanément m’évoque quelque chose de doré, de clinquant plus que de brillant, me fait apparaître des images d’hôtels princiers, de plages immaculées et de serviettes duveteuses, de lunettes noires dans lesquelles se reflètent des pailles et des superpositions de couleurs de boissons prétendument fruitées. Un mot qui, en somme, sommeille bien loin de mon quotidien.

Prétexte idéal que cette invitation pour me faire décortiquer le terme et le déshabiller de tout l’imaginaire que je m’en faisais jusqu’alors : far-niente. Ne-rien-faire. Splendeur tout à coup que ce mot emprunté parce que sans réel équivalent chez nous. Réfléchir aux termes que  j’utiliserais à sa place, et qu’il me faudrait accompagner d’adjectifs justificatifs pour en ôter toutes connotations négatives : une langueur nécessaire, une douce oisiveté, une paresse salvatrice. Chercher des correspondances dans d’autres langues, ne pas trouver.

Far-niente. Ne-rien-faire. Rien du moins qui ne justifierait d’interactions avec qui ce soit, si ce n’est avec soi. Ne rien faire en regardant dans le vague, les yeux légèrement écarquillés, oublier un temps de cligner. Ne rien faire en dénombrant le nombre, par la fenêtre, de fumées de cheminées. Ne rien faire en lisant et en cornant des pages, en soulignant des passages. En prenant un bain trop chaud et en en ressortant rose. En écoutant raconter une voix inconnue. En préparant une soupe et en faisant tourner une cuillère en bois dedans, distraitement. Ne rien faire en s’emmitouflant. Ne rien faire en triant, en rangeant, en nettoyant doucement. Ne rien faire en habitant.

Si vous ne savez pas quoi faire en ne faisant rien, lisez par petites bribes Chez soi, une odyssée de l’espace domestique, un livre de la formidable Mona Chollet, qui console et conforte la sagesse des casaniers, réhabilite l’importance d’un temps long passé chez soi, face à soi. Et continuez à écouter Farniente, comme ici."

Victoire de Changy

Production et présentation: Fabrice KADA
Mise en ondes: Katia MADAULE

Newsletter Musiq'3

Restez informés chaque lundi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK