Du baroque dans l'air

Tous les dimanches de 07:06 à 09:00 sur Musiq3

Plus d'infos

De la cantate de Barbara Strozzi aux œuvres de Francesca Caccini

Les femmes sont à l’honneur de l’émission "Du baroque dans l’air" : de Barbara Strozzi à Francesca Caccini ou encore Elizabeth Jacquet de la Guerre, toutes de talentueuses compositrices, mais aussi les musiciennes : violonistes, clavecinistes, cheffes d’orchestres, pédagogues.

Retrouvez toutes ces compositrices et ces interprètes dans l’émission ci-dessous

Elisabeth Jacquet de la Guerre

4 images
Elisabeth Jacquet de la Guerre © Tous droits réservés

Elisabeth Jacquet de la Guerre est l’une des très rares compositrices sous l’ancien régime.

Très douée dès son jeune âge, Élisabeth se fit entendre à dix ans. Mme de Montespan la fit entrer à la Cour en 1682 et Louis XIV fut impressionné par ses qualités de musicienne. En 1684, elle se maria avec Marin de La Guerre, claveciniste et organiste réputé (chez les jésuites de la rue Saint-Antoine, à Saint-Séverin, à la Sainte-Chapelle), lui-même membre d’une dynastie de musiciens organistes. Après ce mariage, elle quitta la Cour et se fixa à Paris où elle enseigna le clavecin et donna beaucoup de concerts, surtout après le décès de son mari.

Comme compositeur, Élisabeth fait preuve d’un réel talent par la qualité de son écriture, qui doit beaucoup au style italien. Et voici Geneviève Soly, claveciniste canadienne, fille des grands organistes Bernard et Mireille Lagacé, pour nous jouer…

Barbara Strozzi

4 images
Barbara Strozzi © Tous droits réservés

Barbara Strozzi est une excellente chanteuse qui était la fille illégitime et adoptive du poète Giulio Strozzi, lequel donna à sa fille une solide formation, notamment musicale qui fit d’elle l’une des personnalités en vue dans le domaine musical avec le soutien de son puis de nombreux mécènes, signe de son talent réel tant comme musicienne que comme compositrice. Musiciens et poètes en vue lui dédient des œuvres…

Francesca Caccini

4 images
Francesca Caccini © Tous droits réservés

Si l’on vous dit "Caccini", vous penserez très certainement Giulio Caccini, grand compositeur florentin, auteur de nombreux opéras. Francesca Caccini est sa fille, chanteuse et claveciniste, qui se produit dans des œuvres de son père, évidemment, mais crée son propre opéra, La Liberazione di Ruggiero dall’isola d’Alcina, potentiel premier opéra composé par une femme. Opéra en quatre scènes et prologue sur un livre de Ferdinando Saracinelli. Commande de Marie-Madeleine d’Autriche, Grande duchesse de Toscane, il est joué pour la première fois à Florence à l’occasion de l’arrivée de Ladislas IV Vasa, pour fêter sa victoire sur les Turcs.

En voici l’intrigue : deux magiciennes, Alcina et Melissa, se disputent l’âme et le corps du chevalier Ruggiero, fils d’un chevalier chrétien et d’une femme sarrasine. Il est fait prisonnier par Alcina, dans son jardin, où ses anciens amants sont devenus des plantes exotiques.

Newsletter Musiq3

Restez informés chaque vendredi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK