Demandez le programme

Du lundi au vendredi de 12:02 à 13:00 sur Musiq3

Plus d'infos

Un magnifique début de saison pour Alain Altinoglu et l'Orchestre Symphonique de La Monnaie

Un magnifique début de saison pour Alain Altinoglu et l’Orchestre Symphonique de La Monnaie
Un magnifique début de saison pour Alain Altinoglu et l’Orchestre Symphonique de La Monnaie - © Marco Borggreve

Le directeur musical de La Monnaie, Alain Altinoglu, revient sur le très beau début de saison de la maison d’opéra et nous parle des prochains événements pour l’orchestre.

 

Une rencontre à écouter ci-dessous

"Là où est musique, il n’y a pas de place pour le mal" Cervantès

Ce mercredi 20 novembre, le prochain concert symphonique de l’Orchestre de la Monnaie fera la part belle à deux chefs-d’œuvre de la musique, le Don Quixote de Richard Strauss et la Sixième Symphonie, dite "Pathétique", de Tchaïkovski.

Inspiré du roman de Miguel de Cervantes, ce poème symphonique a été composé par Richard Strauss pour violoncelle, alto et grand orchestre. Il emporte le spectateur dans un voyage de variations orchestrales qui retracent les aventures du chevalier, allégorie romantique du compositeur lui-même. Chaque instrument solo est utilisé pour représenter un personnage, le violoncelle incarnant le rôle de Don Quichotte et clarinette basse, le tuba et l’alto jouant le motif du compagnon de l’anti-héro, Sancho Panza.

La sixième et dernière symphonie de Tchaïkovski revêt une grande part de mystère. Son compositeur est mort quelques jours à peine après sa création, dans des circonstances qui restent encore aujourd’hui assez floues. Beaucoup voient dans cette ultime œuvre une sorte de requiem de Tchaïkovski. Vous pouvez d’ailleurs en apprendre plus sur les mystères de la Symphonie Pathétique sur le site de la Monnaie.

"Trois femmes dans la même femme ! Trois âmes dans une seule âme !"

Dans cet opéra fantastique de Jacques Offenbach, le poète E.T.A. Hoffmann devient le protagoniste de trois de ses propres contes. Ses histoires d’amour avec la poupée Olympia, avec la chanteuse Antonia gravement malade et avec la courtisane Giulietta échouent chacune face à l’écart entre rêve fragile et dure réalité.

Pour cette nouvelle production de La Monnaie, la mise en scène sera assurée par Krzysztof Warlikowski qui, avec le chef d’orchestre Alain Altinoglu, s’emploie à dévoiler l’essence d’une œuvre où temps et espace ne sont que les vestiges d’une mosaïque détruite.

Newsletter Musiq'3

Restez informés chaque lundi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK