Demandez le programme

Du lundi au vendredi de 12:02 à 13:00 sur Musiq3

Plus d'infos

Plongée dans la musique baroque napolitaine du compositeur Leonardo Vinci

Leonardo Vinci est un compositeur napolitain de l’époque baroque tardive. Dans le début de l’Italie du XVIIIe siècle, ce compositeur napolitain était l’une des étoiles montantes de l’opéra italien. Pourtant, ce compositeur a peu à peu été oublié, avant que des grands contre-ténors, tels que Philippe Jaroussky, Max Emanuel Cencic ou encore Franco Fagioli le remettent sous les feux des projecteurs.

Leonardo Vinci et l’âge d’or de la musique baroque napolitaine

Leonardo Vinci – à ne pas confondre avec son presque éponyme Leonardo da Vinci – était un grand compositeur napolitain de la première moitié du XVIIIe siècle. Si aujourd’hui son œuvre reste un peu méconnue, Leonardo Vinci était à l’un des compositeurs les plus en vue de son époque, sa musique captivait le public du XVIIIe siècle.

Leonardo Vinci était un grand compositeur d’opéras – il en a composé 37 au cours de sa courte carrière, qui s’est arrêtée brutalement en 1730, alors qu’il n’avait que quarante ans.

Trait d’union musical entre la période baroque et la période "classique", Léonard de Vinci écrit son premier opéra à 20 ans pour Naples dans la vingtaine et y gagne sa réputation avec une série d’œuvres comiques en dialecte napolitain. Son premier opéra sérieux, mis en scène au Teatro San Bartolomeo de la ville en 1722, connut un tel succès qu’il changea de sujet et continua à aider à définir le genre émergent de l’opéra seria, parmi eux Siroe et Alessandro nell’Indie. Au cours de sa vie, l’élégante simplicité de ses mélodies, son amour pour l’ornementation et son rythme insouciant de changement harmonique ont influencé de nombreux autres compositeurs, y compris son élève Pergolèse et des contemporains plus anciens tels que Vivaldi et Handel, son style marquant les débuts du classicisme dans la musique.

Redécouvertes d’airs pour contre-ténor de Vinci

On redécouvre petit à petit les heures de Leonardo Vinci. En 2012, son opéra Artaserse fut recréé à l’Opéra de Versailles. Cet opéra compte pas moins de cinq contre-ténors parmi ses personnages. Il faut dire que Leonardo Vinci a beaucoup écrit pour les castrats de l’époque et l’on retrouve beaucoup d’airs pour cette tessiture vocale si particulière.

Dans son nouvel album, intitulé avec beaucoup d’humour Veni, vedi, Vinci, le contre-ténor argentin déterre certains de ces airs oubliés, tirés d’opéras napolitain composé par Leonardo Vinci. Parmi les douze chefs-d’œuvre présents sur ce disque, sept airs sont enregistrés pour la première fois. Pour ce nouveau projet historique, Franco Fagioli s’est entouré de l’ensemble d’instruments d’époque Il Pomo d’Oro, dirigé par son violon solo Zefira Valova.

Franco Fagioli vous présente ce nouveau projet dans l’émission Demandez le programme de Camille De Rijck.