Demandez le programme

Du lundi au vendredi de 12:02 à 13:00 sur Musiq3

Plus d'infos

Le chef d'orchestre Bassem Akiki à la tête du Frankenstein de Mark Grey à La Monnaie

Le chef d'orchestre Bassem Akiki à la tête du Frankenstein de Mark Grey à La Monnaie
Le chef d'orchestre Bassem Akiki à la tête du Frankenstein de Mark Grey à La Monnaie - © Tous droits réservés

Camille De Rijck recevait le chef d'orchestre libano-polonais Bassem Akiki, qui dirige la nouvelle création de La Monnaie, Frankestein, le premier opéra du compositeur américain Mark Grey. 

 LA VIE OU LA MORT D’UN HOMME N’EST QU’UN FAIBLE PRIX À PAYER EN ÉCHANGE DE LA CONNAISSANCE QUE JE RECHERCHE.

— MARY SHELLEY

Marquée par une époque riche en évolutions technologiques et scientifiques, Mary Shelley écrit le tout premier roman de science-fiction en 1816, dans lequel une créature artificielle se bat pour le bien, mais finit par faire le mal et être rejetée par son créateur. Deux cents ans après la publication, le compositeur américain Mark Grey opère un retour à l’histoire initiale dans son premier long opéra. En collaboration avec le metteur en scène Àlex Ollé (La Fura dels Baus), à travers son interprétation du XXIe siècle, il nous met en garde contre le fossé grandissant entre notre capacité à innover et notre incapacité à comprendre. Une première mondiale très attendue, où la technologie avancée occupe une place prépondérante, comme sujet et comme outil.

La Monnaie.