Demandez le programme

Tous les vendredis, lundis, mardis de 12:02 à 13:00 sur Musiq3

Plus d'infos

L’Agneau Mystique des frères Van Eyck, une "Tentation du réel" mise en lumière dans un documentaire

C’est un chef-d’œuvre des primitifs flamands du XVe siècle, L’adoration de l’Agneau Mystique, que l’on appelle aussi Autel de Gand, a fait l’objet d’un vaste projet de restauration depuis plus de huit ans. Joachim Thôme et Jérôme Laffont ont suivi ce processus de restauration et il en résulte La tentation du réel, un documentaire qui, à travers une mise en scène des images du retable, vous propose une véritable plongée dans l’univers de l’Agneau Mystique.

Camille De Rijck a reçu le réalisateur Joachim Thôme au sujet de La Tentation du réel, découvrez leur entretien dans l’émission Demandez le programme ci-dessous.

Un chef-d’œuvre, véritable miroir de la nature

Le 6 mai 1432, les habitants de Gand se rendent en l’Eglise Saint-Jean, qui est devenue aujourd’hui l’Eglise Saint-Bavon, pour découvrir une œuvre qui va révolutionner l’histoire de la peinture : cette œuvre monumentale est l’Adoration de l’Agneau Mystique réalisé par les frères Hubert et Jean Van Eyck. Cet Agneau Mystique représente le réel comme jamais encore aucune œuvre ne l’avait représenté.

Les frères Van Eyck abandonnent l’idéalisation de la tradition médiévale pour une observation rigoureuse de la nature et une représentation fidèle du réel.

Ce retable monumental, composé de 24 panneaux, représente différentes scènes bibliques : lorsque les panneaux sont fermés, nous pouvons y voir l’Annonciation faite à Marie, ainsi que les portraits des deux donateurs de l’œuvre, Joost Vijdt et de sa femme Lysbette Borluut.

Une fois le retable déplié, nous pouvons observer plusieurs représentations de personnages bibliques, la Vierge Marie et de Saint Jean-Baptiste, Adam et Eve, mais des scènes de l’Ancien Testament, des Sacrifices faits par Abel et Cain ou encore le meurtre d’Abel par Caïn.

L’un des panneaux les plus célèbres du retable est très certainement celui qui confère son nom au retable, à savoir la représentation de l’Adoration de l’Agneau de Dieu, entouré des fidèles et surplombé par la colombe qui représente l’Esprit Saint.

6 images
Retable de l’Agneau Mystique, vue du retable déplié © Tous droits réservés

Le polyptyque est commandé par le riche marchand Joost Vijdt et sa femme Lysbette Borluut à Hubert Van Eyck qui ne pourra finalement pas terminer l’œuvre avant sa mort en 1426. Son jeune frère Jan prendra la relève de son frère et terminera ce chef-d’œuvre.

Les frères Van Eyck porte une extrême attention aux moindres détails, que ce soit dans la représentation des thèmes religieux que dans la représentation des villes, de la nature, des bijoux ou encore des habits portés par les personnages.

6 images
Détails du retable de l’Agneau MystiqueDétails du retable de l’Agneau Mystique : une église dans le coin supérieur gauche du panneau central inférieur © Tous droits réservés
Détails du retable de l’Agneau Mystique : Horizon dans le panneau des Ermites © Tous droits réservés
Détails du retable de l’Agneau Mystique : des douzaines d’iris et d’autres fleurs identifiables sont représentées © Tous droits réservés

Une mise en scène des regards sur l’œuvre

Passionnés par la peinture des primitifs flamands, Joachim Thôme et Jérôme Laffont ont décidé de réaliser un documentaire autour de l’Agneau Mystique, de son histoire et de ses merveilleuses représentations.

Dans leur documentaire La tentation du réel, Joachim Thôme et Jérôme Laffont proposent une véritable plongée dans les détails de l’Agneau Mystique, à travers une mise en scène spectaculaire des innombrables images qui composent l’œuvre. Grâce à un dispositif exceptionnel de projections, les nombreux et prestigieux spécialistes venus d’Allemagne, de Belgique d’Espagne ou d’Angleterre se trouveront littéralement immergés à l’intérieur du tableau. Le film s’attardera aussi sur les personnalités contrastées et romanesques de Jan et Hubert Van Eyck, le premier étant reconnu comme l’un des plus grands génies de la peinture tandis que le second demeure un artiste fantomatique oublié des livres d’Histoire.

 

La Tentation du réel de Joachim Thôme et Jérôme Laffont

Disponible sur Auvio