Demandez le programme

Du lundi au vendredi de 12:02 à 13:00 sur Musiq3

Plus d'infos

Avi Avital en résidence à Bozar : à la découverte de la mandoline

Avi Avital en résidence à Bozar : à la découverte de la mandoline
Avi Avital en résidence à Bozar : à la découverte de la mandoline - © Harald Hoffmann / DG

Avi Avital est l’un des plus grands mandolinistes de son époque. Lauréat d’un Grammy, Avi Avital donnera trois concerts à Bruxelles, dans le cadre de sa résidence au Palais des Beaux-Arts. Pour la première fois au micro de Camille De Rijck, Avi Avital nous parle de ses prochains projets et concerts.

A chaque début d’interview, c’est toujours la même question que l’on pose à Avi Avital. Telle une tradition, Camille De Rijck a commencé son interview en demandant au mandoliniste : pourquoi la mandoline ?

C’est une histoire assez attendrissante puisqu’Avi Avital a découvert la mandoline un peu par hasard, grâce à son voisin. Il était encore tout petit lorsqu’il a entendu son voisin jouer de la mandoline et ça lui a beaucoup plu. Et quand il a eu 8 ans et que sa maman lui a demandé ce qu’il voulait faire après l’école, Avi Avital lui a répondu : de la mandoline. Il a alors emprunté la vieille mandoline de son voisin, qui devint son premier instrument. Et il s’est avéré qu’à Beer-Sheva, où il vivait, il y avait un orchestre de jeunes mandolinistes. Il s’est alors retrouvé entouré d’une trentaine de jeunes mandolinistes et c’est vraiment cet aspect social de la musique qui l’a vraiment séduit et qui lui a donné envie de continuer la musique et en faire plus tard son métier.

Découvrez l’entretien avec Avi Avital dans son intégralité ci-dessous.

Les concerts d'Avi Avital à Bozar

AVI AVITAL & OMER KLEIN
8 février 2020 à 20h

Le charismatique Avi Avital est sans aucun doute l’un des plus grands mandolinistes actuels. Ses enregistrements pour Deutsche Grammophon ont été acclamés dans le monde entier. Dans ce programme, il s’éloigne quelque peu du classique pour se tourner vers le jazz. Avec le pianiste Omer Klein, il interprète quelques pièces de jazz et chansons israéliennes qu’il aborde avec une liberté étonnante. Jean-Sébastien Bach, héros de jeunesse d’Avital, ne pouvait toutefois manquer au programme : sa Partita n° 2, BWV 1004 est donc également présente, dans un arrangement pour mandoline. Voilà qui devrait ravir les curieux.

BOZAR

BETWEEN WORLDS
17 mars 2020 à 20h

Sur son album encensé Between Worlds, Avi Avital se joue des frontières entre musiques classique et traditionnelle : il interprète la musique de Johann Sebastian Bach sur sa mandoline. Ses arrangements pour mandoline, accordéon et percussion d’œuvres de Béla Bartók et Sulkhan Tsintsadze témoignent également de son sens aigu de l’alliance des sonorités musicales. Avital lui-même considère cet album comme un reflet de son identité musicale. "Between Worlds est le résultat artistique de mon histoire, de mon parcours. (…) Je me suis toujours demandé quelle était exactement mon identité en tant que musicien. Où se trouve la frontière entre le classique, le jazz et le folk ? Et où est-ce que je me situe ?" 

BOZAR

Newsletter Musiq'3

Restez informés chaque lundi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK