Demandez le programme

Du lundi au vendredi de 12:02 à 13:00 sur Musiq3

Plus d'infos

Angélique Kidjo : "La voix est le miroir de l'âme"

Angélique Kidjo est une chanteuse originaire du Bénin. Installée en France dans les années 80, elle est devenue une icône de la musique du monde. Elle est l’invitée de Camille De Rijck pour vous parler de son prochain concert, qu’elle donne à Bozar ce dimanche 8 décembre.

Lors de ce concert, la superstar béninoise interprétera, en compagnie de l’Antwerp Symphony Orchestra, une œuvre de Philip Glass composée spécialement à son intention. Elle vous propose également des extraits de son album symphonique et de soul africaine "Sings".

Une voix issue de deux influences

Comme nous le dit Camille, "sa voix est installée sur une double technique, une technique traditionnelle africaine et parce qu’elle pratiquait le chant traditionnel avec son père au Bénin, accompagnée au banjo et puis une technique classique que sa mère lui a apprise très jeune en lui faisant découvrir des micros sillons de Beethoven. Et puis, en France, quand elle est arrivée au conservatoire, elle a appris le chant classique et sa voix est le résultat de ces deux influences".

Sa relation avec le compositeur Philip Glass

"Je connais Philip depuis les années 1990, on avait le même attaché de presse. Je venais de sortir l’album Fifa et je faisais de la promotion aux Etats-Unis, j’étais toute seule pour faire des interviews et tout d’un coup, la maison de disques veut organiser un showcase. On n’avait pas de musiciens, et donc mon attaché de presse m’a dit qu’il pouvait demander à Philip Glass. Alors, Philip est venu, on a répété. Et cette rencontre fut le début de notre amitié. Il m’a invité plusieurs fois au concert qu’il organise chaque année pour la liberté du Tibet. Et ensuite, notre collaboration a commencé il y a une dizaine d’années, quand le directeur du London Philharmonic m’a vue pendant l’un de mes concerts acoustiques. Il m’a proposé de chanter pour un orchestre philharmonique et je me suis dit 'il est fou !'. Et il m’a dit un jour qu’il faudrait trouver quelqu’un comme Philippe Glass pour qu’il m’écrive quelque chose rien que pour moi. Et je lui ai répondu 'Mais Philip, c’est mon pote !''

Angélique Kidjo continue en expliquant que le directeur artistique du London Philharmonic ne la croyait pas. Elle a donc organisé une rencontre avec Philip Glass, chez lui. Philip Glass a alors demandé à Angélique de lui donner trois poèmes afin qu’il puisse composer pour elle sur cette base. Et le thème qu’Angélique Kidjo a choisi pour cette première collaboration – qu’elle chantera à Bozar ce dimanche – c’est le mythe de la création du monde selon les Yoroubas (groupe ethnique de l’Afrique).

Angélique et moi avons commencé à construire un pont sur lequel personne n’a encore marché ou hésite à venir y marcher.

Philip Glass

Newsletter Musiq'3

Restez informés chaque lundi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK