Dans l'Air du Temps

Plus d'infos

William Sheller, une histoire en chansons d’un homme "en solitaire"

Une fois n’est pas coutume, Réal Siellez nous parle d’un livre dans sa chronique Dans l’air du temps. Mais pas n’importe quel livre. Un livre qui appelle des kyrielles de chansons. Un livre "témoignage" de William Sheller.

Ce livre est sobrement et simplement appelé William. William Sheller y dévoile un peu plus la complexité de ses tourments…

De My year is a day à Rock’n’dollars

Sheller est un surdoué qui est tombé dans la variété par hasard. Sa première rencontre avec le public, c’est en composition, en arrangement et en orchestration de ce titre du groupe américain "Les irrésistibles"… Ce titre "My year is a day" made in Sheller sort en 1968 et est un succès de l’été… À tel point qu’une certaine Iolanda Gigliotti – plus connue sous le nom de Dalida - reprendra le tube en français.

Mais la première fois que la voix de William Sheller est entendue c’est sur un titre "qu’il torche en 5 minutes" – ce sont les mots du chanteur - et cela, pour caricaturer la jeunesse française qui anglicise absolument tous les mots. La mélodie est inspirée par les Beatles, qui sont une vraie illumination pour lui… En 1975, il est révélé avec Rock’n’dollars.

Et ce morceau parodique et ludique devient un immense malentendu. Un homme au potentiel de compositeur classique, à la culture démentielle bercé et formé par les plus grands, se retrouve dans une émission de Guy Lux dans une rubrique intitulée "Chanson idiote". Il refuse d’être catégorisé ainsi à la télé, mais l’animateur le rassurera "si ta chanson n’est pas idiote, le public s’en rendra compte". Pour William, son premier succès est déjà une épine dans le pied de son exigence… Et sa carrière entière se frottera à ce malentendu populaire qui à la fois l’a rendu heureux et triste.

Un an plus tard, en 1976, sort "Dans un vieux rock’n’roll", un titre qui lui permet de sortir de la parodie de "Rock n dollars" et de rentrer un peu plus dans la nostalgie… Mais c’est un autre problème qui l’attend, et ce problème se trouve en face B et s’intitule "Saint-Exupéry Airway.

Une chanson qui n’a rien de bien méchant, elle raconte l’histoire d’un meeting d’acrobatie aérienne loufoque… Mais c’est bien ce titre qui fait exploser le 45 tours en plein vol

Les ayants droit d’Antoine de Saint-Exupéry ne veulent pas voir le nom de l’auteur du petit prince ainsi exploité. Sheller est forcé de pilonner les disques fraîchement sortis, d’arrêter les ventes et de retrouver une nouvelle face B.

Il recyclera la mélodie de "Saint Exupéry airway" dès l’année suivante sur son album "Symphoman" sous le titre "Flash Assurance limitée". Et il ressortira immédiatement "Dans un vieux rock’n’roll" qui connaît un succès immédiat avec en face B "Joker Poker".

Sheller en solitaire

C’est un heureux incident en 1984 qui lui donnera confiance dans sa capacité de se déployer dans le dépouillement. La douane belge bloque ses instruments et ses musiciens à la frontière et c’est donc seul qu’il est forcé de donner un récital piano voix en direct à la RTBF.

Sept ans plus tard, il enregistre au studio Davout "Sheller en solitaire", un album de 20 titres interprétés devant un public de 200 personnes, opus à contrecourant de l’année 1991 qui glorifiera l’électro et la saturation musicale… Et c’est surtout la révélation d’un titre qui deviendra l’emblème Sheller.

Un homme heureux, tube sacré "meilleure chanson de l’année" aux Victoires de la musique en 1992.

Sheller le confiait il y a quelques jours à un journaliste du figaro :

"Je ne chanterai plus jamais, je ne jouerai plus jamais de piano. Ne me cherchez plus, c’est fini ! Je fais comme Greta Garbo. J’ai même vendu mon piano… Il m’en reste un petit que je garde pour vérifier ce que j’entends dans ma tête, car je n’ai pas l’oreille absolue. Maintenant, je recommence à travailler avec le crayon sur le papier à musique."

A lire aussi : William Sheller : "j’arrête de chanter"

Ce matin, un homme heureux de et par William Sheller en 1991, sur l’album " En solitaire " c’était dans l’air du temps, ça l’est toujours.

Newsletter Musiq3

Restez informés chaque vendredi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK