Dans l'Air du Temps

Plus d'infos

Tout va très bien madame la marquise, l’histoire d’une chanson qui deviendra expression

Dans sa chronique Dans l’air du temps, Réal Siellez nous raconte l’histoire d’un tube de l’entre-deux-guerres, un titre approprié en temps de crise, une chanson dont le succès sera tel qu’elle deviendra expression.

De Bach et Laverne à Ray Ventura et ses collégiens

Nous sommes en 1935 lorsque Ray Ventura et ses collégiens chantent "Tout va bien madame la marquise". Cette structure de cette chanson à sketch, style usité des cafés-concerts de l’entre-deux-guerres, remonte à bien plus longtemps.

Quatre ans auparavant, le duo comique Bach et Laverne sortait un sketch qui avait pour titre "Tout va bien ", où un domestique venant chercher monsieur le marquis à la gare, lui décrivait ce qu’il s’était passé en son absence…

Et l’on retrouve déjà ce mode de dialogue vers 1870, dans les Contes populaires russes d’Alexandre Afanassiev, sous le titre Khorocho, da khoudo… à savoir en français, "Ça va bien, mais ça va mal", et il existerait même des similarités avec des contes moyenâgeux persans.

C’est pour dire que sur la structure, rien n’a été inventé… Paul Misraki, membres du groupe "Ray Ventura et les collégiens" explique comment, en une nuit, le tube est né :

Nous cherchions avec Ray Ventura un numéro amusant, pour faire rire les gens, parce que les concerts ne se passaient pas uniquement à jouer de la musique et du jazz, nous faisions des sketchs, et un programme devait contenir un certain nombre de sketchs et il nous en manquait un. Et alors que nous dînions chez des gens qui nous avaient invités, ils nous ont raconté l’histoire d’une lady écossaise et vous connaissez la suite. Et j’ai commencé à composer le refrain sur base de cette histoire. Le lendemain, j’ai terminé la chanson sur un coin de table sur une serviette en papier avec Ray Ventura et en dégustant un camembert qui restera historique. Je me suis dit que ça allait être drôle, mais j’étais à cent lieues que ce serait un succès qui marquerait quelque chose dans ma vie.

Un succès international

Et le succès est immédiat ! Plus d’un million de disques vendus ! Réussite commerciale qui triomphe grâce à un grand prix du disque, annoncé dans la presse et même aux fameuses actualités Gaumont. Le succès devient international et les adaptations pleuvent… En allemand ou encore en hébreux dans un mode guitare voix…

Mais aussi en italien…

Le titre de la chanson devient régulièrement un grand titre d’article en s’adaptant à l’actualité à coup de "Tout va très bien Monsieur Mussolini" (lorsque le dictateur italien est aux prises avec l’Ethiopie), et même "Tout va très bien Monsieur Staline" (pendant la Guerre d’Espagne).

Ray Ventura et ses collégiens feront même variations autour d’un même thème vu le succès international du titre avec, le fièrement baptisé "La marquise Voyage".

"Tout va très bien madame la marquise" écrite et composée par Paul Misraki et Loulou Gasté, interprété par Ray Ventura et les collégiens en 1935… C’était dans l’air du temps, ça l’est toujours

 

Newsletter Musiq3

Restez informés chaque vendredi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK