Dans l'Air du Temps

Plus d'infos

Serge Gainsbourg et Brigitte Bardot : un nouveau monde et deux initiales

En ce 8 septembre, nous célébrons un anniversaire, celui du compositeur d’Antonin Dvorak, né en 1841. Sa symphonie du nouveau monde aura inspiré une pléthore d’artistes, parmi lesquels beaucoup de musiciens.

Et en février 1968 à Paris, un célèbre interprète emprunte quelques notes au compositeur tchèque…

De la rupture s’ouvre un nouveau monde

Serge Gainsbourg est en mal d’amour à quelques semaines de mai 1968… Il compose une chanson qui célébrera sa rupture avec Brigitte Bardot. Parce qu’avec Gainsbar, on se quitte sans champagne mais en chantant… Leur amour n’aura duré que quelques semaines mais ne sera pas caché, BB assumant pleinement de tromper son mari millionnaire, Gunther Sachs…

La séparation est pour Serge l’ouverture sur un nouveau monde… Il est donc bien normal qu’il emprunte sa mélodie à la symphonie éponyme de Dvorak.

Pour Serge Gainsbourg, grand "faussaire", c’est une tradition d’emprunter les lacets des plus grands pour nouer ses chaussures à lui… Féru de musique classique, qu’il entendait déjà depuis le ventre de sa maman, Serge Gainsbourg n’hésite pas à mélanger les genres musicaux.

En avril 1968, Gainsbourg travaille dans un studio londonien avec son arrangeur Arthur Greenslade. Ils cherchent à nourrir vocalement les harmonies du futur titre Initials BB.

Inspirations littéraires

Comme souvent, les paroles d’Initials BB découlent directement des lectures de Gainsbourg : dans ce nouveau titre, les références littéraires pleuvent, entre Baudelaire et le corbeau d’Edgar Allan Poe…

"Une fois, sur le minuit lugubre, pendant que je méditais, faible et fatigué, sur maint précieux et curieux volume d’une doctrine oubliée, pendant que je donnais de la tête, presque assoupi, soudain il se fit un tapotement, comme de quelqu’un frappant doucement, frappant à la porte de ma chambre."

Et en studio, il a fallu travailler sur l’obsession de Serge… La rythmique

Et lorsqu’il enregistre ces Initials en studio, il est souriant et concentré… Il se réjouis de son orchestration précise avec un unique but, que tout soit prêt lorsque Bardot viendra y déposer la voix… Et qui sait… qu’elle soit bluffée et séduite à nouveau ?

Avec cette rupture en feu d’artifice musical, Gainsbourg s’offre un nouveau monde

Initials BB de Serge Gainsbourg et Arthur Greenslave avec les influences d’Edgar Allan Poe, Baudelaire et Antonin Dvorak, en 1968 sur l’album INITIALS BB, c’était dans l’air du temps… Ça l’est toujours…

Newsletter Musiq3

Restez informés chaque vendredi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK