Dans l'Air du Temps

Plus d'infos

Quand Jacques Higelin tombait du ciel

Il y a trois ans, jour pour jour, Jacques Higelin montait aux cieux, lui qui était tombé du ciel en décembre 1988.

La chanson "Tombé du ciel" nous tombe dessus alors que depuis deux ans, Jacques Higelin se dit qu’il va arrêter. Cette chanson est un hommage à celui qui l’a toujours inspiré, à savoir Charles Trenet…

Comme tous les jeunes gens de sa génération, fanas de swing, mon père jouait Trenet au piano. Il ne connaissait pas tous les succès, mais il m’en a appris certains : Y a de la joie, grâce auquel j’ai remporté un radio-crochet à 10 ans, ou La Romance de Paris. Trenet est devenu mon inspirateur. Pendant longtemps.

Mais quand Jacques Higelin sort son Tombé du ciel, il ne sait sincèrement pas que Trenet a, lui aussi, chanté cette chute céleste 42 ans plus tôt.

Les deux airs n’ont rien à voir et pourtant Charles Trenet prend la mouche, et envisage le procès contre son admirateur.

Il abandonne les poursuites quand Higelin reçoit le prix de l’Académie Charles-Cros. Trenet respectait les honneurs. Plus tard, les deux hommes se sont retrouvés chez le fou chantant au Domaine des Esprits, sa villa près d’Aix. Higelin raconte : "Il m’avait convoqué. J’ai compris qu’il m’aimait bien. Dans la soirée, après avoir pas mal picolé, il s’est mis au piano, sur lequel il tapotait d’un doigt. Nous avons improvisé un duel poétique. Il finissait un quatrain, j’en commençais un autre. A cette occasion, j’ai vérifié qu’il pouvait être charmant et drôle."

Tombé du ciel, rempli de références au répertoire de Trenet

Dans la discographie de Trenet, le champ lexical pluvieux est très présent, exemple avec le bien nommé "Tiens il pleut".

Mais en particulier à l’apogée de la carrière Trenet, l’époque de l’après-guerre réclamait de la réjouissance dans tous les sens… Avec le célèbre Il y a de la joie, sans oublier dans La maison du poète, l’enthousiasme qui transperce ventricules et oreillettes…

Et l’on retrouve le même cœur en fête chez Higelin…

Autre exemple quand les rois mages sont présents chez Trenet dans la Chanson pour Noël, on leur fait les poches chez Higelin.

Enfin, si Trenet chante régulièrement la promesse qu’après un amour perdu, d’autres reviendront… Higelin cite également cette renaissance des sentiments, en finissant son air avec cet amour qui est le seul poison qui nous fait vivre…

Et puis dans la structure, on est également dans une mécanique "à la Trenet", on tombe dans l’oreille d’un sourd pour y découvrir une hôtesse de l’air, de l’enfance et du sapin de Noël.

Trenet était l’expert du genre de cet imaginaire qui se déploie à coups de tour Eiffel qui part en balade, ou encore d’énigme surréaliste qui s’interroge sur ce qu’il y a dans une noix…

Tombé du ciel marque le retour d’Higelin en 1988… L’occasion pour Réal de vous souhaiter de jolies chutes aujourd’hui : tomber en pâmoison, en fascination, tomber amoureuse ou amoureux, tomber bien, tomber sur de belles personnes… simplement tomber sur un bon jour.

Tomber du ciel de et par Jacques Higelin, en hommage à Charles Trenet en 1988 sur l’album du même nom… C’était dans l’air du temps… Ça l’est toujours

Newsletter Musiq3

Restez informés chaque vendredi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK