Dans l'Air du Temps

Plus d'infos

"Du vent" du groupe Leonid, un album engagé qui nous parle de la vie et prône le fraternel

La chronique Dans l’air du temps de Réal Siellez devient, le temps d’un jour, Dans l’air du vent, avec la présentation d’une nouveauté discographique française du chanteur Leonid.

Cette nouveauté, c’est un album, deux cousins, 13 chansons, 49 minutes, un joyeux bazar foutraque et plein de vent…

Un album qui nous parle de la vie

Leonid, un duo qui nous accueille en ouverture de son album avec ce mot "Dégage", et le ton est donné. Une musique en cordes et percussions, un peu de piano, un caractère bien trempé, une ambiance de "on va vous chanter la vie sans illusion, autour d’un feu, autour des âmes, mais sans chichi." Leonid, alias Fabian Daïn, dans un verbe habile, mais à la "v'là que je te pousse" nous parle de notre commun à tous… la vie.

Et si cet album s’appelle "Du vent", c’est pour cet invisible, mais palpable : le vent de nos colères, le vent de nos mouvements, celui qu’on écoute, et celui que bêtement on brasse… Et à ça… il y a une solution. Et quand on parle de vie, on parle de mort et de ses tentations.

Un album engagé

Et puis c’est un album engagé… Leonid, par exemple, nous parle de l’absurdité quotidienne, qui s’impose aux artistes dans une société qui doit tout calibrer. Et il rend également hommage à la chanson engagée, en les reprenant avec une voix bien plus lumineuse, plus fraîche. Par exemple, ici, avec le titre "Oscar" de Renaud. Ou avec une voix moins lyrique que celle de Fugain et de son big bazar, pour une reprise plus en mode berceuse du "chiffon rouge", comme pour rappeler à un enfant son origine ouvrière.

Et puis, il y a de la place pour les petites galères quotidiennes. Du vent, c’est un album qui voyage des idées engagées aux petits ennuis qui racontent les grandes solidarités, un album qui nous pousse résolument d’une part à ficher la paix aux autres et à clore les débats inutiles, et d’autre part à les retrouver avec une tape dans le dos et dans la douceur d’une complicité.

Pour résumer en une phrase cet album, c’est l’histoire de deux cousins qui prônent le fraternel.

Newsletter Musiq3

Restez informés chaque vendredi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK