Dans l'Air du Temps

Plus d'infos

Dans l'air du temps | "Alors, pourquoi nous battons-nous" ?

Quand on a demandé à Winston Churchill de couper dans le budget des arts pour l’effort de guerre, il a répondu : "Alors pourquoi nous battons-nous ?"

Cette semaine, Réal Siellez nous propose une chronique un peu particulière, raccourcie de 60%.

"Ce matin à l’image de l’attitude du ministre de la Culture flamande Jan Jambon avec le budget de l’art en Flandres, je vais réduire de 60% cette chronique. Alors qu’elle dure 7 minutes 30, musique comprise en général, elle n’en fera que 3 minutes aujourd’hui…

Cette semaine donc aucun extrait musical dans la première partie, c’est un peu dommage pour une chronique qui lie la musique et l’actualité… Cette semaine, aucune évocation d’une carrière brillante, d’une chanson bouleversante au message fort. Nous n’honorerons pas la mémoire de Fred Mela, le dernier des compagnons de la chanson. Pas d’hommage non plus au paquebot Eric Morena. Pas d’arrêt sur musique de quelqu’un qui nous aura rendu le monde plus grand, qui aura ouvert notre imaginaire, qui aura fait de nous à travers une œuvre ou une chanson aussi petite soit-elle des êtres vivants qui réfléchissent, respirent, ont un espace de liberté dans la tête et dans le corps.

Parce qu’après tout, d’après monsieur Jambon, ce qui est important n’est pas l’art, mais ce qu’on en fait, à qui il sert, comment le faire plier à un diktat qui vient d’en haut et surtout comment en récupérer le bénéfice.

Imaginons une seconde par exemple que sur cette antenne nous réduisons le catalogue des œuvres de 60%, bonjour la diversité… On supprime toutes les œuvres pour piano seul, les quatuors à cordes et les formations en trios…

Et si on généralise la réduction… Mozart dont la vie a déjà été courte serait mort à 14 ans, 4 mois et 4 jours. Beethoven n’aurait écrit que 3 symphonies, les violons n’auraient qu’une corde. Il n’y aurait que 8 animateurs sur Musiq3 et La matinale s’arrêterait à 7h26…

Cette chronique a déjà dépassé la moitié des 40% qui lui restaient… C’est frustrant de ne pas dire grand-chose en fin de compte…

Une chose est certaine, ce monsieur en nous proposant sa solde d’hiver a réussi à déclencher la concurrence et la solidarité… Parce qu’artistes flamands et francophones sortent leur 100% de résistances !

Newsletter Musiq3

Restez informés chaque vendredi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK