Coup de cœur estival

Plus d'infos

"Pride" de Matthew Warchus, chronique de deux mouvements sociaux qui se rencontrent pour unir leurs voix

Nous sommes en 1984, la grève des mineurs bat son plein au Royaume-Uni. Un collectif appelé "Lesbians and Gays Support the Miners" voit le jour et décide d’unir leurs voix à celle des mineurs. Ce pan de l’histoire du Royaume-Uni est repris par le réalisateur Matthew Warchus dans une comédie dramatique, intitulée Pride

De la révolution, des rencontres improbables, du Royaume-Uni à plein tube et des acteurs dont les performances sont parfaites, voici comment Réal Siellez nous résume le film Pride de Matthew Warchus, sorti en 2014. Il s’agit du deuxième et dernier film en date du réalisateur britannique, le premier étant Sympatico, sorti en 1999.

Pride part d’une histoire véritable… Nous sommes en 1984, au cœur d’un des épisodes les plus importants de l’histoire de l’industrie britannique, la grève des mineurs qui dura une année entière, qui s’opposent au projet de la Commission nationale du charbon soutenu par le gouvernement de l’intraitable Margaret Thatcher, qui prévoit la fermeture d’une vingtaine de mines et par conséquent la suppression de dizaine de milliers d’emplois.

Le film commence à Londres, au milieu d’une manifestation de la Gay Pride, dédiée au soutien des droits des homosexuels, lesbiennes, bisexuels et transgenres, conspués de partout. Durant cette Gay Pride de 1984, le militant gay Mark Ashton récolte des dons pour venir en aide aux grévistes mineurs du Pays de Galles. Poussant sa réflexion plus loin, Mark Ashton pense qu’il faut unir les combats, et soutenir une population qui d’après lui souffre encore plus qu’eux. Il fonde le collectif "Lesbians and Gays support the miners", qui part alors au Pays de Galle apporter son soutien aux grévistes. Une série de personnages des plus discrets aux plus extravagants débarquent donc au Pays de Galles, dans le petit village minier de Onllwyn.

Et pour l’anecdote, plusieurs membres survivants de ce collectif de 1984 ont participé à la figuration dans ce magnifique film.

Il faut voir ce film pour être témoin des relations qui découlent de ces confrontations culturelles. Des scènes surréalistes en choc brutal. Des paysages gallois à couper le souffle. Des amitiés et des complicités qui naissent… Et une brochette d’acteurs de toutes générations au jeu parfait.

Newsletter Musiq3

Restez informés chaque vendredi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK