Copier-Coller

Plus d'infos

"Ma Mère l'Oye" : quand Ravel transcrit du Ravel

C’est à un retour en enfance que Pierre Solot nous invite avec Ma Mère l’Oye de Maurice Ravel.

Des contes populaires pour enfants aux pièces pour piano

Ma mère l’Oye, c’est un petit recueil de cinq pièces pour piano à quatre mains inspirées notamment des contes de Charles Perrault. On est au XVIIe siècle, en France, et Charles Perrault rassemble des histoires populaires qu’il va écrire et surtout, qu’il va édulcorer pour les enfants. Car vous le savez peut-être, les contes populaires, c’est violent. On a vite fait d’y trouver des scènes de tortures abominables où l’on plonge les méchants de l’histoire dans de l’huile bouillante. Ou juste un bras, ou un pied, pour les punir et donner une morale vigoureuse à l’histoire. Et puis c’est plein de sang, de boue, de crasse, de chair brûlée et bien d’autres choses qu’il est malséant d’évoquer devant des enfants.

C’est pour cette raison que Perrault transforme ces histoires horribles en contes pour enfantsEt à son tour, Ravel transforme ces contes, en musique pour piano.

Dans ces pièces, comme la Pavane de la Belle au Bois dormant, transparaît l’enfance, c’est tendre, c’est naïf et ça balance.

Et puis, si l’on avance un peu dans ce recueil de Ma mère l’Oye, c’est en Orient, en Extrême-Orient que Ravel nous emmène. Du côté d’une Chine légendaire où l’on prend des bains d’eau parfumée, entouré de petites esclaves qui s’agitent.

Et quand on veut créer une musique qui se veut orientale, on utilise une gamme pentatonique, une gamme de 5 sons.

Pour faire simple, sur un piano, on n’utilise que les touches noires, pas les blanches. Et paf, on est en Chine…

Rave a composé beaucoup d’œuvres pour le piano. C’était son instrument. Il n’était pas un immense pianiste, mais sa musique, elle, est dingue. Gaspard de la Nuit, les Jeux d’Eau, les Valses Nobles et sentimentales : des œuvres qui séduiraient le plus borné des protozoaires.

Rave – Laideronnette, pour quatre mains
Martha Argercih et Nelson Freire

Rave, le génie de l’orchestration

Mais là où Ravel est au moins aussi génial que lorsqu’il écrit pour le piano, c’est quand il écrit pour orchestre. Rave est un génie de l’orchestration : le choix des instruments, l’association des timbres, les couleurs inattendues, les sonorités surprenantes.

Nous allons maintenant écouter Laideronnette et tous ces chatouillements pentatoniques dans sa version orchestrale. Donc le même morceau, mais à l’orchestre.

A la place du piano, on entend le piccolo, c’est comme une flûte traversière, mais plus petit et très aigu. Et puis les bois en général : le hautbois, le cor anglais, la flûte.

Ensuite ce sont des instruments magiques qui apparaissent : le célesta par exemple. Cet instrument ressemble à un piano droit, mais ce sont des lamelles de métal à l’intérieur, et ça fait le bruit de clochettes. Dès qu’on a besoin d’une ambiance féerique, on joue du célesta. Comme dans le thème principal d’Harry Potter par exemple.

Et puis le Tam-Tam, pas celui des Indiens d’Amérique pour lancer la chasse au scalp de cow-boy, non, plutôt celui qui produit l’effet d’un gong, à la différence que ce "tam-tam" produit un son tout à fait indéterminé.

Voici donc ce qu’a imaginé Ravel lorsqu’il a arrangé sa propre musique pour piano pour un orchestre, un orchestre pas très grand, certes, mais un orchestre quand même.

Et si vous voulez continuer à profiter de ce génie orchestral, il faut écouter la dernière pièce de ce recueil de Ma mère l’Oye : Le jardin féerique.

Dans ce Jardin féerique, nous retrouvons la Belle au bois dormant, qui va être réveillée par son Prince charmant, bien que celui-ci soit un peu en retard. Ce que la princesse Aurore ne manque pas de lui faire remarquer une fois réveillée : "eh bien il était temps mon bon ami !".

Et c’est tout l’orchestre qui se réveille dans cette pièce. Une apothéose de couleurs, de lumières, de timbres, de vibrations.

On a bien envie de dire : "bien joué Maurice, d’avoir arrangé tout ce piano pour tout un orchestre".

Newsletter Musiq'3

Restez informés chaque lundi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK