Copier-Coller

Plus d'infos

Le Quatuor Clarias retranscrit Chopin, Summertime, et Piazzola pour quatre clarinettes

Le Quatuor Clarias Le Quatuor Clarias retranscrit Chopin, Summertime, et Piazzola pour quatre clarinettes
Le Quatuor Clarias Le Quatuor Clarias retranscrit Chopin, Summertime, et Piazzola pour quatre clarinettes - © Tous droits réservés

Pour terminer cette semaine de chronique autour des transcriptions et des transcripteurs belges, Pierre Solot vous présente un quatuor un peu particulier, le Quatuor Clarias.

Le Quatuor Clarias est un quatuor de clarinettes et ses membres sont Sophie Borzée, Mathieu Roskam, Géraldine Fastré et Romuald Tenti.

Un quatuor de clarinettes n’a bien évidemment pas la même grandeur de répertoire qu’un quatuor à cordes ou qu’un quatuor avec piano. Et donc, que fait-on quand on est un quatuor de clarinettes ? On joue des transcriptions. Et on fait même ses propres transcriptions.

Une transcription, ça permet d’écouter la musique autrement. Ça permet d’écouter ces musiques que l’on connaît si bien avec une nouvelle oreille. C’est la joie de la naïveté perdue. Réentendre une pièce célèbre transcrite, c’est la redécouvrir, autrement, comme si c’était la première fois.

Oui, les premières fois. On est tous avides de retrouver le frisson de toutes nos premières fois, la naïveté des premiers instants. Les transcriptions sont un retour à la virginité. Par exemple, les pianistes ne jurent que par les études de Chopin, c’est leur Bible. Si vous transformez le piano en 4 clarinettes, vous redécouvrez Chopin.

Cette incroyable ligne mélodique, ce mouvement perpétuel virtuose est difficile au piano. A la clarinette aussi bien sûr.

Quelle est la difficulté principale d’un mouvement perpétuel à la clarinette ? La respiration pardi. Oui, le clarinettiste souffle. Et donc il doit respirer. Les doigts du pianiste ont la chance de ne pas avoir de poumons.

Le clarinettiste pratique ce que l’on appelle "la respiration circulaire", un système qui permet de jouer, de souffler tout en respirant. Dieu n’a pas créé les clarinettistes comme tout le monde, et c’est tant mieux !

Alors évidemment, 4 clarinettes, ce ne sont pas 4 fois le même instrument. Il en existe un paquet, des clarinettes. De toutes les tailles et de toutes les tessitures. Et donc ça permet de créer un quatuor à plusieurs étages sonores. Comme un quatuor à cordes, qui se compose de deux violons, d’un alto – plus grave – et d’un violoncelle – encore plus grave.

Pour un quatuor de clarinettes, il y a plein de solutions. Par exemple : une petite clarinette en mi bémol, deux clarinettes en si bémol et une clarinette basse. Du plus aigu au plus grave. Et puis pour corser le tout, vous avez plein de clarinettistes qui jouent aussi du saxophone. Un instrument suffisamment proche de la clarinette pour éventuellement l’étudier en même temps.

Newsletter Musiq'3

Restez informés chaque lundi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK