Copier-Coller

Plus d'infos

Bohemian Rhapsody de Queen revu par Ô-Celli : le classique du rock pour huit violoncelles

Bohemian Rhapsody de Queen revu par Ô-Celli : le classique du rock pour huit violoncelles
Bohemian Rhapsody de Queen revu par Ô-Celli : le classique du rock pour huit violoncelles - © Tous droits réservés

Une fois n’est pas coutume, dans sa chronique Copier-Coller, Pierre Solot va vous parler de Rock.

Alors, oui, du Rock. Faut bien vous dire que dans les musiques populaires, le rock est probablement l’un des styles qui se rapproche le plus de la musique dite classique. Comme dans la musique classique, il existe des quantités de variantes stylistiques. Même si l’histoire du Rock est beaucoup plus récente. Mais dans l’approche harmonique, les tentatives harmoniques, les carrures formelles, c’est-à-dire la structure des morceaux, les volontés de renouvellement, de progrès – pour utiliser un gros mot – le rock et le classique ont beaucoup à partager. Et puis dans la tension : le rock, comme le classique, se nourrit de vives tensions en alternance avec de délicieuses détentes, quitte à insister sur l’aspect paroxystique de certains passages.

Bohemian Rhapsody de Queen

Rien que le titre est un appel au risque, à la liberté, aux surprises, au renouvellement, des caractéristiques récurrentes de la musique dite classique.

En effet, le bohémien, c’est le nomade, celui qui est en marge et qui symbolise une autre forme de vie, plus libre. Quant à la Rhapsodie, elle est une forme très utilisée par de nombreux compositeurs classiques… Enfin, pour autant que l’on puisse parler de forme… Puisqu’en effet, ce qui est typique de la rhapsodie, c’est une forme libre, proche de la Fantaisie, donc proche de l’improvisation, avec des passages très contrastés.

Mais replongeons-nous d’abord en 1975.

Bohemian Rhapsodie, c’est presque "une sonate avec voix" de 6 minutes, une sonate en 6 mouvements et sans refrain. Il y a d’abord une introduction a cappella, ensuite vient seulement une ballade et puis le solo de guitare. Et ce solo amène une partie étonnante, "l’opéra" comme le groupe l’appelait : un écheveau musical où chaque membre du groupe apporte sa touche vocale dans un travail multipistes qu’il était d’ailleurs trop compliqué à reproduire sur scène. Viennent ensuite une partie dite "Hard Rock", et puis la fin, qui conclut par un "Nothing really matters…".

C’est une structure et une proposition artistique qui rappellent de nombreuses œuvres classiquesEt donc évidemment, il y a des musiciens classiques qui s’y intéressent, comme l’ensemble Ô-Celli !

Ô-Celli, c’est un ensemble belge, un ensemble de huit violoncelles. Il faut vous les imaginer en arc de cercle ou en cercle : huit musiciens et devant eux, huit violoncelles, comme huit marionnettes qui expriment ce que leurs ventriloques de maîtres leur susurrent au bout de l’archet.

Et c’est un ensemble étonnant, ce Ô-Celli, car, malgré huit instruments semblables, parvient à produire un paysage sonore très large qui donne l’impression du raffinement et de la multiplicité d’un orchestre. Et bien sûr, comme il n’existe pas des milliers de partitions originales pour huit violoncelles, il faut arranger, transcrire, paraphraser.

Et donc, il ne suffit pas d’être violoncelliste, il faut aussi être arrangeur. Ils sont plusieurs à écrire parmi les membres d’Ô-Celli.

Ce sont naturellement des spécialistes de leur instrument, les plus compétents pour diviser en huit clones les subtilités d’une musique, et surtout de donner un nouvel éclairage à des œuvres que l’on pensait connaître parfaitement.

Bohemian Rhapsody est la chanson du XXe siècle la plus diffusée en streaming, plus de 1,6 milliard d’écoutes, Donc, a priori, tout le monde connaît Bohemian Rhapsody.

Et à travers la transcription pour huit violoncelles d’Ô-celli, on redécouvre cette chanson mythique. Voir que des musiciens peuvent créer des ponts, des dialogues entre les genres, entre les styles, c’est plus qu’un symbole, c’est un acte signifiant l’évidence apaisée de la diversité… Parmi les genres, parmi les gens… Au cœur des déchirements et des frontières qui font aujourd’hui notre monde…

Newsletter Musiq'3

Restez informés chaque lundi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK