Concours Reine Elisabeth

Plus d'infos

La finale du concours Reine Elisabeth en SON 3D

La finale du concours Reine Elisabeth en SON 3D
3 images
La finale du concours Reine Elisabeth en SON 3D - © Helene - Fotolia

Pour la première fois, la RTBF et Musiq'3 vous proposent de vivre sur Auvio, et en podcast, la finale du concours Reine Elisabeth en SON 3D. Mais c'est quoi le SON 3D ?

Pour vivre la finale comme si vous y étiez, rendez-vous à 19h55 sur la plateforme AUVIO.

Si nous enregistrons et diffusons en stéréo depuis de nombreuses années, avec la volonté de faire vivre aux auditeurs la musique en concert "comme s'ils y étaient", la stéréo sur haut-parleurs ou même au casque n'arrivera jamais à reproduire à 100% l'écoute humaine, réelle, en situation.

Lorsque nous sommes dans une salle de concert, notre physiologie fait que non seulement, nous pouvons localiser les sons, les instruments, l'acoustique de la salle de gauche à droite, mais également en élévation, de haut en bas, d'avant en arrière. Outre notre physiologie, c’est également l’orchestre qui fait " vibrer " la salle entière, comme un instrument à part. Et sur ce terrain-là, la stéréo traditionnelle ne rend l'espace du concert que plus ou moins efficacement.

Cela dépendra, si vous écoutez sur haut-parleur, de la pièce dans laquelle vous écoutez, de sa taille, de son ameublement, de l'endroit où vous êtes assis, etc. Et même si vous écoutez au casque, toujours en stéréo, votre cerveau se contentera de recréer au mieux la salle de concert avec les informations qu'il entend. Ce sera très beau mais vous ne pourrez pas situer un son qui viendrait de l'arrière, du haut (comme la petite percussion tout en haut, en fond de scène, ou même, le "bravo" enthousiaste crié par la dame située à deux rangs derrière vous). Aussi grande que puisse être votre émotion, vous restez à l’extérieur du concert : tout se passe devant vous, là où sont vos haut-parleurs, ou dans votre tête.

 

LE SON 3D

A l’opposé, le son binaural ou 3D, restitue au casque l’espace complet du lieu de l’enregistrement, en l’occurrence la salle de concert.

Pour pouvoir y arriver, la première technique, très simple, est de placer une tête artificielle, grandeur nature, avec des oreilles souples, comme celles de l'être humain dans la salle et de l'équiper de micros de haute qualité en lieu et place des tympans. Si on écoute ensuite cet enregistrement avec des écouteurs, un casque audio, on se met alors parfaitement dans les conditions de l'enregistrement et on entend exactement ce que la tête artificielle a "entendu". Dans ce cas-là, la perception de l'espace, du SON en 3 dimensions est totalement recréée. Le son n’est plus " dans " la tête, mais tout autour.

Cette technique, bien que très efficace et très réaliste, n'est pas vraiment applicable à une manifestation télévisée comme le Concours Reine Elisabeth. Placer une tête de mannequin, grandeur nature, juste derrière le chef ou devant le soliste ne serait pas très agréable ni pour les téléspectateurs, ni pour le public dans la salle...

L'expérience SON 3D en finale du concours

La seconde technique consiste à utiliser, lors du mixage sonore, un traitement numérique que l'on applique aux différentes sources sonores (micros) pour les placer virtuellement dans l'espace en 3 dimensions. Issue de longues recherches en acoustique, psycho-acoustique et informatique, c'est cette technique qui sera utilisée pendant la finale du concours par Benjamin Vandenbroucke et Thierry Lequeux (nos deux preneurs de son Musiq'3, aventuriers de la 3D), en plus de la prise de son stéréo traditionnelle assurée, elle, par Manu Wautier et Francis Willems.

Pour mieux vous rendre de compte de l'effet 3D sur un orchestre avec soliste, voici un extrait du Concerto en si mineur pour violoncelle de Dvorak, enregistré à Bozar le 8 mars dernier.

Tout l’intérêt du mixage binaural que nous effectuons se situe sur deux niveaux : tout d’abord, l’immersion sonore est réelle et donne à l’auditeur un sentiment de présence accru, le cerveau ne travaille plus à " faire croire " que vous avez un orchestre devant vous. Nous avons choisi à ce titre une position d’écoute globale proche de celle du chef d’orchestre. Ensuite, et c’est sans doute là l’essentiel, la connexion émotionnelle avec la musique se trouve amplifiée : la lisibilité du jeu des musiciens est plus grande et l’espace plus naturel, ce qui engage l’auditeur à rentrer en lien avec la musique et ses interprètes. Comme au concert!

Comment nous écouter en SON 3D ?

Vous pourrez profiter de cette expérience d'écoute "augmentée" de la finale uniquement si vous utilisez un casque audio ou des écouteurs (peu importe le modèle) en vous rendant sur AUVIO ou Musiq3.be.

En plus du streaming habituel du Concours, en stéréo, reprenant ce que vous pourrez voir et entendre en télévision, un second streaming, estampillé "SON 3D", sera disponible pour pouvoir profiter de cette nouvelle expérience sonore.

Si Musiq'3 offrira bien évidemment sur ses ondes une retransmission traditionnelle, en stéréo, de la finale, les podcasts des candidats seront proposés dans les deux formats (stéréo et 3D).

Rendez-vous dès 19h50 en streaming direct sur la plateforme AUVIO