Concours Reine Elisabeth à écouter

Plus d'infos

Six candidates belges en lice pour le Concours Reine Elisabeth 2018 !

Les candidats du Concours Reine Elisabeth 2018 - 6 belges en lice !
7 images
Les candidats du Concours Reine Elisabeth 2018 - 6 belges en lice ! - © Tous droits réservés

Cette année, le Concours Musical International Reine Elisabeth se déroule du 1er au 12 mai, et mettra à l'honneur les chanteuses et chanteurs !

64 candidats ont été sélectionnés pour les épreuves éliminatoires, 43 femmes et 21 hommes issus de 22 nationalités différentes.
Et parmi ceux-ci, 6 candidates belges : les sopranos Marianne Croux, Julie Gebhart, Cécile LastchenkoEmma Posman, Déborah Salazar et Charlotte Wajnberg.

Lors de la première épreuve de la compétition (1er et 2/05), les candidats interprèteront deux pièces au choix, avec un accompagnement piano. En demi-finale (4 et 5/05) , ils exécuteront deux récitals sélectionnés par le jury. Pour la finale, ils seront accompagnés par l’Orchestre Symphonique de la Monnaie, dirigé par Alain Altinoglu. Les finalistes devront chanter des pièces qui figurent dans une liste établie par l’organisation du Concours.

A l'issue de la finale, vous pourrez élire votre candidat coup de cœur, qui se produira lors du Festival Musiq'3 2018.

Nous vous donnons donc rendez-vous en mai, sur Musiq'3, La Trois, et Auvio !

 

Découvrez les candidates belges

Marianne Croux, soprano

Après avoir commencé ses études musicales par le violon et le piano, la soprano franco-belge Marianne Croux choisit le chant à l’âge de quinze ans.

Elle commence ses études supérieures en Belgique, à l’IMEP de Namur en double cursus piano et chant.

En 2009, à l'âge de 18 ans, elle obtient le 1er prix du concours Dexia Classics, ce qui lui permet de chanter au Théâtre Royal de La Monnaie avec l’Orchestre de chambre de Wallonie.

En 2012, elle est admise au Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris, dans la classe de Chantal Mathias. En 2015, elle profite d’un échange avec la Manhattan School of Music de New York pour travailler avec la mezzo-soprano Mignon Dunn. Elle se perfectionne également auprès d’Anne Le Bozec, Margreet Honig, Regina Werner, Janina Baechle, Kenneth Weiss, Jeff Cohen, Susan Manoff et Olivier Reboul.

Elle interprète également Gretel de Hansel et Gretel, Constance des Dialogues des Carmélites, Louise de Vilmorin de La Carmélite de Reynaldo Hahn et Sophia Schliemann d’Iliade l’amour de Betsy Jolas et aborde un répertoire varié de musique sacrée sous la direction notamment de David Reiland, Raphaël Pichon, Emmanuelle Haïm et Jean‑Philippe Sarcos. Elle chante esnuite le Premier Elfe du Songe d’une nuit d’été de Mendelssohn à la Philharmonie de Paris, la Cinquième Servante d’Elektra de Richard Strauss à l’Opéra de Lyon, Frasquita de Carmen au Grange Festival en Angleterre. Durant la saison 2016/2017, elle est membre du Studio de l’Opéra de Lyon. En septembre 2017, elle intègre l’Académie de l’Opéra national de Paris.

-Découvrez Marianne Croux, primée lors des Révélations classique de l'Adami 2017, dans l'air d'Ilia dans l'opéra "Idomeneo" de Mozart-

Julie Gebhart, soprano

Dès son plus jeune âge, Julie s’est passionnée pour le chant. De retour de l’école, sa première activité était d’interpréter des personnages et de chanter dans son jardin pendant des heures. Elle a reçu une éducation musicale dès son plus jeune âge, étant initiée au piano par ses parents à partir de 5 ans. C'est à 16 ans que Julie Gebhart découvre le chant lyrique. Elle étudie successivement au Conservatoire de Valenciennes où elle obtient une médaille d’or de fin d’étude et un premier prix en perfectionnement puis à l’école Normale Alfred Cortot à Paris. Elle se perfectionne actuellement sous la direction d’Olga Toporkova.

Elle suit des cours de perfectionnement avec Renata Scotto, Tom Krause, José Van Dam, Natalie Dessay, Linda Watson, Bernarda Fink, Dietrich Henschel. Son répertoire comporte des œuvres de Mozart à Strauss, sans oublier plusieurs compositeurs contemporains.

D’octobre 2015 à juin 2017, Julie fait partie de l’International Opera Academy de Gand (unique opéra studio en Belgique) ce qui lui permet de se produire dans différents théâtres en Belgique (Concert Hall de l’Opéra de Gand et Anvers, Château d’Alden Biesen, etc.), ainsi que d’incarner les rôles d’Eleonora dans l’opéra Prima la musica e poi le parole  de Salieri ; et d’Euridice dans l’opéra Orpheus de Telemann (Bozar à Bruxelles, Hetpaleis à Anvers, CCHA à Hasselt, De Minard à Gand, la Chapelle Reine Elisabeth à Waterloo). Durant la saison 2016-2017, elle tient le rôle d’un Zwaantje dans la production Zwanemans de Guy Joosten au Hetpaleis à Anvers et au Vlaamse Opera à Gand. Depuis août 2017, elle est artiste en résidence à la Chapelle Musicale Reine Elisabeth où elle prend régulièrement cours avec José van Dam et Sophie Koch.

Julie Gebhart a récemment participé au Prix "Jeune Soliste" des Médias Francophones Publics, représentant la Belgique et Musiq'3, et a remporté le Prix Coup de cœur du Public.

-Découvrez Julie Gebhart qui nous interprète "Regnava nel silencio", air de Lucia extrait de "Lucia di Lammermoor" de Donizetti-

Cécile Lastchenko, soprano

La bruxelloise Cécile Lastchenko est tombée dans la marmite de la musique quand elle était toute petite. Dés l’âge de 3 ans, elle est attirée par le son du violon et commence l’apprentissage de cet instrument. À 15 ans, Cécile est acceptée comme jeune talent dans la classe de Igor et Valery Oistrakh au "Koninklijk Conservatorium Brussel" où elle obtient brillamment son baccalauréat. Cécile est lauréate des concours "Jeunes musiciens", "Dexia Axion-Classics" et "Rotary-Club de Bruxelles".

Cécile est également passionnée par le chant lyrique et décidera de s’y consacrer entièrement. Elle étudie d’abord au Conservatoire Royal de Bruxelles dans la classe de Marcel Vanaud et Michèle Massina où elle obtient son Master spécialisé avec la plus Grande Distinction en 2012. Elle se perfectionne ensuite à la Guildhall School of Music and Drama de Londres, dans la classe de la soprano Yvonne Kenny, où elle obtient un deuxième Master.
Depuis septembre 2014, Cécile est artiste en résidence à la Chapelle Musicale Reine Elisabeth de Belgique sous la direction de José van Dam et Sophie Koch.

Lauréate de nombreux concours, elle a remporté le 3ème prix Jaques Dôme en 2010, Le 1er Grand prix du concours "Les nouveaux talents de l’art lyrique"  en 2011, le 1er prix Young Talent du concours international Bell’Arte, en 2013 et le 2ème prix du concours international Léopold Bellan, à Paris.

En juillet 2016, Cécile a interprété le rôle de Susanna des "Nozze di Figaro" de W.A. Mozart avec l’orchestre royal de Wallonie dirigé par David Miller au Théâtre Royal du Parc de Bruxelles. Remportant un vif succès, elle a été remarquée par la presse et citée comme "révélation de la production par son tempérament de feu et par ses qualités vocales et musicales" (La Libre Belgique). En novembre 2017, Cécile a la joie de rechanter à l’Opéra Royal de Wallonie où on lui confie le rôle d’Inès dans "la Favorite" de Donizetti. Elle chante aux côtés de Sonia Ganassi (Leonor) et Celso Albelo (Fernand) sous la baguette de Luciano Acocella. A nouveau, sa prestation est saluée par la presse.

Violoniste de formation, la musique de chambre tient une place essentielle dans le répertoire de Cécile. Elle se produit régulièrement en duo avec la pianiste belge Eliane Reyes, qui sera son accompagnatrice lors du Concours Reine Elisabeth.

A l’occasion du centenaire de la mort du compositeur Claude Debussy, Warner Music a publié début 2018 un coffret "Debussy" dont Cécile a enregistré deux extraits des ariettes oubliées dans la version soprano et orchestre due à André Caplet. Elle est accompagnée par le Music Chamber Orchestra sous la direction de Ayrton Desimpelaere.

-Retrouvez-la au micro de Camille De Rijck-

Emma Posman, soprano

Emma Posman a commencé sa formation musicale au MaGo à Gand et plus tard à la MuDa avec Philippe Wesemael.

Actuellement, elle étudie le chant au Conservatoire Royal de Gand avec Hendrickje Van Kerckhove.

Ellea suivi des masterclasses avec Dietrich Henschel, Zeger Vandesteene, Gidon Saks, Salomé Kammer, Jennifer Hamilton, Yva Barthélémy, Valérie Girard et d'autres. 

Emma a remporté le Premier Prix, le Prix du Public et le Prix Spécial 'Eté Mosan' au Concours International Bell'Arte. Elle a remporté deux fois le concours de soliste au Conservatoire de Gand, ce qui lui a permis de se produire avec un orchestre dirigé par Dirk Brossé. Elle a été finaliste du Concours Maria Caniglia à Sulmona en Italie et a remporté le Troisième Prix du Concours International "Triomphe de l'Art" à Bruxelles. 

Elle a participé à plusieurs opéra, en Belgique et à l'étranger : elle a chanté les parties de Flora dans Turn of the Screw (Britten), elle a incarné Plaisir et Naïade dans Armide (Gluck), la Deuxième femme et la Première sorcière dans Didon et Énée (Purcell), Damigella dans L'incoronazione di Popea (Monteverdi), La Princesse dans L'enfant et les sortilèges (Ravel) et Lucinda dans Don Chisciotte de Conti à Sienna Morena sous la direction de Sigrid T'hooft.

Elle a également chanté des scènes d'opéra et d'opérette à l'Opéra flamand de Gand et avec l'ensemble Arte Vocale dirigé par Erika Pauwels.

-Retrouvez Emma Posman, lors de sa participation au Concours Voix Nouvelles 2018, interprétant Adieu notre petite table de Manon de Massenet-

Deborah Salazar, soprano

Deborah Salazar est une soprano franco-belge de 23 ans. Elle débute sa formation au chœur d'enfants fondé et dirigé par Yves Klein au Conservatoire de Dijon ainsi que dans la classe de piano de Thierry Rosbach. Elle participe notamment aux chœurs d'enfants à l’Opéra de Dijon dans les mises en scène d'Olivier Desbordes pour Carmen de Bizet, Tosca de Puccini sous la direction de Dominique Trottein, La Bohème avec Jean-François Verdier à la baguette, Elias de Mendelssohn auprès de Joël Suhubiette, et les Danses Polotzsviennes de Borodine dirigées par Pierre Cao.

Elle est titulaire du Diplôme National d'Orientation Professionnelle, d'un 1er prix à l'unanimité de perfectionnement du conservatoire de Valenciennes, du diplôme de concertiste de l'Ecole Normale de Musique de Paris dans les classes de Daniel Ottevaere, Mireille Larroche, Nina Uhari et Volker Haller. Lors de masterclass, elle a bénéficié des conseils de musiciens tel que Viorica Cortez, Leontina Vaduva, Claude Bessman, Georg Nigl, Marco Guidarini.  Elle travaille actuellement avec Elena Poesina. 

En 2015, elle remporte un Premier prix Mélodie du concours de Bordeaux, un Prix Jeune Espoir du concours de Béziers, un 3e Prix du concours Bellan, le prix du Centre Français de Promotion Lyrique, ainsi que le Prix Jeune Talent du concours de l’Opéra d’Avignon. En 2017, elle reçoit le prix du CFPL pour la seconde fois au concours de Clermont-Ferrand. Elle est également finaliste du concours international Bellini. Elle reçoit l'award Odiot à la masterclass Bel Canto Bellini du New Year Gstaad Festival.

A la scène depuis 2015, elle incarne la Musique dans  "les Plaisirs de Versailles" de Charpentier aux Beaux-Arts de Valenciennes dans la mise en scène de Nicolas Zelinski. Deborah s'est entre autre produite en récital à l’Opéra de Bordeaux ainsi qu'au gala de clôture du Festival Armel à Budapest avec orchestre. Elle a également été Leïla des " Pêcheurs de Perles " de Bizet à la Salle Cortot. En 2017, elle était Kätchen à l'Opéra de Massy dans Werther de Massenet ainsi que Blonde dans l'Enlèvement au Sérail à l'Opéra de Clermont-Ferrand.

Charlotte Wajnberg, soprano

Charlotte Wajnberg a fait ses débuts à l'Opéra Royal de La Monnaie à l'âge de 21 ans dans Cendrillon de Massenet, une production dirigée par Laurent Pelly et dirigée par le maestro Alain Altinoglu.

Elle a également interprété les rôles de Papagena (Die Zauberflöte, W.A Mozart) et Barbarina (Le Nozze di Figaro, W.A. Mozart) au Festival Intermezzo 2008 et 2009 (Bruges, Belgique). Elle a également participé à des productions du Conservatoire Royal d'Anvers, chantant les rôles de Mandane dans Artaserse de J.C. Bach et Dokter Kieouche dans De Signoor en Chine par J.T. Baustetter.

Charlotte Wajnberg a chanté avec plusieurs orchestres dont le prestigieux orchestre symphonique de la Monnaie, le Südwestdeutsches Kammerochester Pforzheim, l'Intermezzo Festival Ensemble, l'Orchestre Charlemagne, Terra Nova Collectief et l'Orchestre Symphonique du Conservatoire Royal d'Anvers. En tant qu'interprète de Lieder, elle s'est produite avec le pianiste Aaron Wajnberg au Carnegie Hall (New York, États-Unis), au Crystall Hall (Rogaska Slatina, Slovénie), à ​​l'Accademia Belgica (Rome, Italie), deSingel (Antwerpen, Belgique), Concertgebouw (Bruges, Belgique), Amuz (Anvers, Belgique) et bien d'autres.

Charlotte Wajnberg a fréquenté le Conservatoire Royal d'Anvers (Belgique), où elle a obtenu le diplôme de Master of Music sous la direction d'Anne Cambier. Charlotte Wajnberg a également étudié avec Patricia McCaffrey à New York.

-Retrouvez-la lors du Concours Voix Nouvelles, interprétant Non, monsieur mon mari (Thérèse) des Mamelles de Tirésias de Poulenc-

Newsletter Musiq'3

Restez informés chaque lundi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK