Concours Reine Elisabeth à écouter

Plus d'infos

Premier jour des éliminatoires du Concours Reine Elisabeth 2017 : les podcasts et commentaires

Les éliminatoires du Concours Reine Elisabeth 2017 : les podcasts et les commentaires
Les éliminatoires du Concours Reine Elisabeth 2017 : les podcasts et les commentaires - © Tous droits réservés

Suivez les épreuves éliminatoires du Concours Reine Elisabeth, session violoncelle, avec les podcasts de toutes les prestations. Retrouvez également le compte rendu de la première journée des éliminatoires.

Parmi les douze candidats de la journée de lundi, peu sont parvenus à éviter les pièges d’un programme très qualitatif. Saluons l’initiative d’imposer une sonate de Boccherini avec accompagnement au violoncelle. En effet, l’exercice offre aux candidats une opportunité d’entamer leur concours dans un beau dialogue musical appréciable pour le public. L’idée de commencer par cette pièce semble donc le meilleur moyen de mettre le pied à l’étrier dans cette impitoyable acoustique du Studio 4. Preuve en est le premier candidat de la journée, le chétif Chinois Sihao He, échangeant des regards complices avec sa partenaire de circonstance Émilie Wallyn avant cependant de se renfermer définitivement dans sa deuxième partie de récital.

Il est dès lors difficilement compréhensible que des candidats entrent en matière directement avec l’extrait " Grave " de la sonate pour violoncelle seul d’Eugène Ysaÿe op.28. Une pièce redoutable et magnifique où le soliste est si " nu " que la moindre imperfection, le moindre tremblotement se paye cash, comme plusieurs candidats en ont fait les frais. Au petit jeu des pronostics trois noms se dégagent.

L’Allemand Valentino Worlitzsch a proposé un véritable récital de concert. Son jeu frais et son plaisir communicatif trouve place dans chacune des oeuvres de son programme. Sa lecture de l’Ysaÿe est posée, prenant le temps de bien jouer sur les tempi. Ses deux extraits des 5 Stücke op.102 de Robert Schumann achèvent le travail en démontrant le sens du phrasé et l’ampleur du musicien.

Dans un tout autre registre, le Coréen Daeyoun Kim s’est fendu d’une des prestations des plus qualitatives techniquement. Une bonhommie et une maturité que l’on demande à suivre.

Nous retenons enfin le dernier candidat de la journée, Jonas Palm (Allemagne, 1993). Le genre de candidat qui, sans sortir de cadre, propose des oeuvres très propres et inspirées. Une excellente clôture pour cette première journée.

Après le lundi des Allemands, place enfin ce mardi aux premières candidates féminines.

Gwenn Lucas

Retrouvez les podcasts de toutes les prestations des premiers candidats ici et ici.

Le coup de cœur de cette première journée est l'allemand Worlitzsch.

Newsletter Musiq'3

Restez informés chaque lundi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK