Concert

Plus d'infos

"Dickinson songs", la nouvelle création de Benoît Mernier, avec les Choeurs et l'Orchestre de la Monnaie, dir.: A.Altinoglu. Ce vendredi à 20h

Le compositeur belge Benoît Mernier est à l'honneur ce soir, avec sa création mondiale "Dickinson songs"
Le compositeur belge Benoît Mernier est à l'honneur ce soir, avec sa création mondiale "Dickinson songs" - © Tous droits réservés

Ce 17 septembre dernier, l'Orchestre symphonique et chœur de femmes de la Monnaie, le Chœur de jeunes de la Monnaie: La Choraline
et l'Académie des chœurs de la Monnaie étaient réunis sous la baguette attentive de Me Alain Altinoglu, au Palais des Beaux-Arts de Bruxelles, à l'occasion de l'inauguration du nouvel orgue de la salle Henry Le Boeuf.

Un orgue qui sera joué ce soir par l'une des grandes figures de cet instrument en Europe: Thierry Escaich.

Au programme de cette soirée de fête, la nouvelle création du compositeur belge Benoît Mernier: "Dickinson songs", autour de poèmes d'Emily Dickinson, poétesse majeure du début du modernisme américain. Une création qui répond à une commande de La Monnaie, pour Choeur de jeunes filles (La Choraline) et Orchestre symphonique, dans laquelle, on ne trouve, étonnamment... pas d'orgue.

Benoît Mernier, le compositeur de cette création sera avec nous pour commenter son oeuvre.

Outre cette création qui terminera notre soirée, trois autres oeuvres sont au programme de ce concert, dont deux avec orgue:

- Les Litanies à la Vierge Noire (Notre-Dame de Rocamadour), FP 82 (1936/1947) de Francis Poulenc et la Toccata festiva (1960) de Samuel Barber.

Un quatrième Maître d'entre les Maîtres ouvrira cette soirée, ce sera Claude Debussy et ses trois Nocturnes (1897–1899)

A noter que c'est Benoît Giaux qui dirige le chœur de jeunes et Académie des chœurs de la Monnaie et que c'est Martino Faggiani qui est Chef des Choeurs.

Pour ceux qui souhaitent en connaître davantage, voici ci-dessous une note explicative de La Monnaie concernant la création de Benoît Mernier: "Dickinson songs", qui rappelons-le est donc une commande de notre Opéra fédéral au compositeur belge, ainsi que les trois pièces qui l'entourent.

 

Suite à la formidable participation de La Choraline à son opéra Frühlings Erwachen, Benoît Mernier a composé une nouvelle œuvre pour le Chœur de jeunes de la Monnaie et grand orchestre. Puisant chez la poétesse Emily Dickinson, une voix majeure des débuts du modernisme américain, il a mis en musique sept de ses poèmes – " en balance entre la nature et le sacré " – dont la simplicité énigmatique entre particulièrement bien en résonnance avec l’univers des jeunes filles du chœur. Lors de ce concert donné dans le cadre du Festival d’orgue de Bozar, l’organiste Benoît Mernier côtoiera des compositeurs qui ont écrit des pièces phares pour cet instrument, comme Poulenc (notre fil rouge de la programmation de l’automne) ou encore Barber et son exubérante Toccata Festiva. Et Debussy? Ses Nocturnes ne quittent jamais la table de travail de Mernier... Á l’issue de ce programme très diversifié, nous dirons peut-être en écho à Dickinson : " J’ai entendu la parole de l’Orgue, parfois. "

 

Présentation du concert: Laurent GRAULUS

Newsletter Musiq3

Restez informés chaque vendredi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK