Concert

Du lundi au vendredi de 20:00 à 22:00 sur Musiq3

Plus d'infos

Henry Vieuxtemps mis à l’honneur par l’ORCW et son nouveau directeur musical Vahan Mardirossian

Si l’année 2020 marque les 250 ans de la naissance de Ludwig van Beethoven, elle marque également un autre anniversaire, le bicentenaire de la naissance du compositeur belge Henry Vieuxtemps.

Et pour célébrer ce violoniste virtuose, l’Orchestre Royal de Chambre de Wallonie, accompagné de leur nouveau directeur musical Vahan Mardirossian vous convient ce vendredi à une soirée d’hommage avec, comme invité d’honneur, Alexander Markov, l’un des violonistes les plus brillants d’aujourd’hui venu de New-York pour l’occasion. Une soirée que vous pourrez vivre ce vendredi 23 octobre en direct, dès 20h, sur Musiq3, en compagnie de Laurent Graulus.

En préambule à ce concert, l’arrière-arrière-petite-fille du compositeur, musicologue, Agnès Briolle-Vieuxtemps, racontera l’histoire extraordinaire de son ancêtre et présentera l’association qu’elle a créée, dont la marraine n’est autre que la comédienne Julie Depardieu, passionnée de musique et d’opéra.

Un concert à écouter ci-dessous

 

Vieuxtemps, un interprète prodige et célébré

Né en 1820 à Verviers d’un père luthier, Henry Vieuxtemps se prend de passion pour le violon dès son plus jeune âge. Il se produit en public dès l’âge de six ans tout en continuant ses classes à Bruxelles. Alors âgé d’à peine 14 ans, le violoniste séduit Vienne en interprétant le Concerto en ré majeur de Beethoven. Vieuxtemps rencontre alors Charles de Bériot, important violoniste et mari de Maria Malibran. Ce dernier deviendra son mentor et un ami fidèle.

Lors d’un voyage en Allemagne, il rencontre Louis Spohr et Robert Schumann, qui deviennent ses amis et saluent son talent. Durant l’hiver 1835-1836, il part s’installer à Vienne, où il suit des cours de théorie musicale avec Simon Sechter. Finalement, c’est à Paris qu’il s’installe pour suivre les cours de composition d’Antoine Reicha, compositeur tchèque alors reconnu pour ses talents de professeur. Henry Vieuxtemps se marie à 24 ans avec la pianiste viennoise Josephine Eder.

Vieuxtemps professeur et compositeur

Entre 15 et 17 ans, il compose ses deux premiers concertos, qu’il interprète notamment en Russie avec grand succès. En 1846, Henri Vieuxtemps part exercer la fonction de musicien à la Cour du tsar Nicolas Ier, puis il devient soliste au Théâtre impérial russe. C’est une période prolifique pour lui puisqu’il compose quatre concertos durant ce séjour. C’est alors qu’il fonde l’école de violon du Conservatoire de Saint-Pétersbourg. Il aura une grande influence sur les violonistes russes de cette période.

A l’âge de 30 ans, il revient en Belgique et devient professeur au Conservatoire Royal. Il comptera notamment parmi ses élèves Eugène Ysaÿe, César Thomson ou Enrique Fernández Arbós. Vieuxtemps poursuit en parallèle sa carrière d’interprète en se produisant sur les scènes du monde entier, jusqu’en Amérique.

Une fin de vie rongée par la maladie

Vieuxtemps fait à 53 ans une première crise de paralysie, qui le force à cesser de jouer du violon. D’autres crises suivent mais il continue néanmoins de composer. Ses problèmes de santé l’obligent à laisser définitivement son poste au Conservatoire, tandis qu’il perd la vue et l’usage de sa main gauche définitivement. Les médecins lui prescrivent alors d’aller se reposer dans un pays chaud et il décide de partir s’installer en Algérie. Il y meurt d’apoplexie foudroyante en maison de santé, à l’âge de 61 ans.

Newsletter Musiq3

Restez informés chaque vendredi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK