Concert

Du lundi au vendredi de 20:00 à 22:00 sur Musiq3

Plus d'infos

Concert d'archives : Yehudi Menuhin

Quelle serait la tâche d'un être cosmopolite et de musique si ce n'est de porter du pollen de fleur en fleur, inséminer, disséminer, tisser des réseaux et construire de fragiles ponts ? Telle est ma mission.

Enfant prodige et musicien exceptionnel, Yehudi Menuhin fut également défenseur des droits de l'homme et philosphie.

Né à New York en avril 1916, le violoniste s'intéresse très tôt à son futur instrument de prédilection. Dès ses cinq ans, sa mère le retire de l'école pour un apprentissage à domicile, période à laquelle il apprend le violon aux côtés de Louis Persinger.

En 1927, c'est auprès de Georges Enesco, "l'Absolu", qu'il continue sa formation. Grâce à son nouveau professeur, il auditionne devant Paul Paray et devient premier violon de l'orchestre Lamoureux. Il joue ensuite accompagné par le New York Symphony Orchestra, dirigé par Fritz Busch. Les critiques sont indiscutables, et son succès est total : il enregistre son premier disque en 1928. Il n'a alors que douze ans.

Il se lance ensuite dans une carrière internationale et sillone le monde avant même d'avoir vingt ans.

Dans les années 1930, il enregistre ses " Sonates et Partitas pour violon seul " de Bach, et décèle derrière les notes un discours qui unit l'humanité. Durant la seconde guerre mondiale, il sera d'ailleurs engagé par l'armée américaine, dont il remontera le moral grâce à sa musique. À cause de son nombre de prestations trop élevées, il rencontrera de grandes difficultés artistiques, alors frappé par le surmenage.

Après le conflit, il se fait le défenseur du chef allemand Wilhelm Furt-wängler, dont il dira qu'il est le chef d'orchestre qui l'a le plus influencé : ensemble, ils jouent Beethoven, Mendelsohn, Brahms, et Bartok. 

Amoureux de l'Inde, il découvre le bouddhisme, le yoga, mais surtout Ravi Shankar, son équivalent indien, avec qui il collaborera de nombreuses fois. Cette découverte décloisonne encore davantage les perspectives musicales du violoniste, grâce à la découverte du Raga.

Dés 1992, il est ambassadeur de bonne volonté pour l'ONU jusqu'à son décès, en 1999.

Toute sa vie, il oeuvra pour défendre les plus faibles, et utiliser la musique comme message de paix.

Retrouvez Yehudi Menuhin au violon et à la baguette dans votre concert d'archives, ce jeudi soir à 20h.

Newsletter Musiq3

Restez informés chaque vendredi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK