Chronique cinéma

Plus d'infos

Underwater, une plongée dans les profondeurs des océans, un film interdit aux claustrophobes

En attendant que les salles de cinéma rouvrent, tous les mercredis, Nicolas Buytaers nous présente des sorties DVD. Et il commence par un film spécial confinement !

Underwater

Nous sommes dans une station de forage située à 11.000 mètres sous l’eau. À cette profondeur extrême, il fait noir, on ne voit rien dehors et la pression est tellement forte que sans une combinaison spéciale, vous ne pouvez pas profiter des fonds marins comme Bob l’éponge. Voilà de quoi vous rappeler votre confinement. Évidemment c’est dans cette atmosphère oppressante qu’une catastrophe va se déclencher. La station va exploser et seuls quelques chanceux vont y réchapper. Ces survivants emmenés par Norah et le capitaine Lucien, soit Kristen Stewart et Vincent Cassel, décident de se rendre… À pied dans une autre station située à quelques kilomètres de là… mais un autre danger les guette…

Selon Nicolas Buytaers, le film Underwater est une excellente série B. Et ce n’est vraiment pas une insulte. La série B est un genre à part entière et très respectable… Surtout quand elle est bien faite et réalisée sérieusement. Comme ici. Les effets spéciaux sont bons. Les acteurs sont bien. Quant à l’histoire, on sent qu’elle a été influencée par d’autres grands films (de série A) comme Abyss de James Cameron, comme Godzilla, comme Alien (le personnage joué par Kristen Stewart est clairement une copie de Ripley jouée par Sigourney Weaver dans la saga Alien) ! En attendant, Underwater (sorti par la 20th Century Fox) reste un film pop-corn, efficace… Interdit aux claustrophobes !

Un hommage à Michel Piccoli sur Auvio

 

Quelques insultes à la capitaine Haddock proférées par Michel Piccoli dont nous avons appris la disparition la semaine dernière. Le film "Milou en mai" est à voir et revoir sur Auvio, la plateforme vidéo de la RTBF, jusqu’au 1er juin prochain.

Nous sommes en en mai 68, en pleine révolution… mais une révolution vécue et vue depuis la campagne. C’est ça l’intérêt (ou l’un des intérêts) du film de Louis Malle sorti en 1989 : opposer le calme de la campagne à l’agitation parisienne. Et encore… cela ne l’empêche pas d’aborder des thématiques importantes comme l’égoïsme, l’hypocrisie, le sexe (et sa libération promise) à travers d’excellents personnages incarnés par Michel Piccoli, Miou-Miou ou bien encore Michel Duchaussoy !

Jacques Brel en concert

Quand on a que l’amour… Quelle belle proposition… Mais quand on a que l’amour des chansons de Jacques Brel, vous vous devez d’avoir ce double DVD (2 DVD et 2 cd). C’est la Fondation Jacques Brel qui vient de le sortir… un coffret reprenant les concerts du Grand Jacques à Knokke-le-Zoute le 23 juillet 1963 et celui de ses adieux à l’Olympia en 1966. Juste comme ça, le concert de Knokke reste incroyable pour la prestation enflammée de Brel, son engagement total et surtout sa passion débordante sur scène et on ne peut plus communicative. En plus dans ce coffret, vous retrouvez une interview d’une trentaine de minutes à travers laquelle Jacques Brel se confie avec sérieux et humour sur son succès, enfin sa vision de son succès, sur le talent, sur les Belges aussi qu’il a chantés avec bonheur et malice. Tout cela avec des images et un son retravaillés, dépoussiérés, améliorés… Voilà des images restaurées en haute définition pour vibrer plus que jamais avec Jacques Brel !

Newsletter Musiq'3

Restez informés chaque lundi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK