Chronique cinéma

Plus d'infos

Quand Jean Gabin se la joue Baron de l’écluse

A une semaine de la réouverture des cinémas, Nicolas Buytaers nous propose une dernière fois une sélection de coups de cœur disponibles en DVD ou en streaming.

Le Baron de l’écluse

"Le baron de l’écluse" est un vrai classique. Ce titre de baron que porte Jérôme Napoléon Antoine cache bien des choses. Faux baron ou véritable arnaqueur ? Véritable baron ou faux voyou ? Un peu de tout cela et plus encore. En attendant, ce héros de la Grande guerre est un joueur invétéré. Un jour, il gagne aux cartes un million, une jeune femme et un yacht. C’est à Rotterdam que le Baron embarque sur ce magnifique bateau et le voilà parti pour Monaco par les eaux intérieures pour un voyage qui sera, lui aussi, intérieur avec cette idée : ne serait-il pas temps de se ranger ?

Le générique de cette comédie mélodramatique n’est que pure merveille. Non seulement vous avez Jean Gabin – juste parfait comme toujours) dans le rôle principal mais en plus, il y a du Michel Audiard aux dialogues : ses punchlines sont elles aussi parfaites comme celle-ci : "Je me demande si ils sont mariés ? Oh, sûrement. Sinon pourquoi voudrais-tu qu’ils s’engueulent ?". Il y a aussi du Jean Delannoy à la réalisation – on lui doit notamment "Maigret tend un piège", "La princesse de Clèves", "Notre-Dame de Paris" - et du Georges Simenon à l’origine de cette histoire. Mais le plus intéressant dans ce film reste ce voyage paisible, dans ces décors naturels incroyables, ces bords de Marne. Ce voyage un brin nostalgique et mélancolique qui pousse son héros, ce fameux baron de l’écluse, à la réflexion. Cette vie paisible au bord de l’eau, on en a tous rêvé. Ce calme, cette béatitude.

Et si ce film semble désuet et son scénario trop simple, il a tout de même du charme ce "Baron de l’écluse". Et encore davantage depuis la magnifique restauration en haute définition du film proposée par l’éditeur de DVD Coin de Mire. Sans oublier ses nombreux bonus comme des actualités de l’époque, à savoir 1960 !

Je vais mieux

Cela pourrait être aussi le titre de cette après-pandémie avec nos retrouvailles, nos (futurs) retours au cinéma, mais non, c’est le titre d’une comédie, dans laquelle Laurent a subitement mal au dos. C’est le mal du siècle. Et celui du siècle dernier aussi. Tous les médecins qu’il consulte lui disent que ce mal de dos est certainement psychologique et que pour le soigner, il doit changer soit de job, soit de vie ou encore… de femme.

Cette comédie est réalisée par Jean-Pierre Améris, le réalisateur du délicieux "Emotifs anonymes" avec Benoit Poelvoorde. Dans ce film, on retrouve la même légèreté mais aussi le même genre de petites piques, ces petites répliques tellement drôles et tellement vraies qui font mal aux autres et qui nous font du bien à nous, spectateurs privilégiés – même si, nous aussi, on a mal au dos sans trop savoir pourquoi ! Côté casting, Eric Elmosnino est assez parfait en souffreteux entouré par un excellent François Berléand et un Ary Abittan plus proches de lui pourrir la vie que de le guérir.

Librement adapté du roman éponyme de David Foekinos, "Je vais mieux" est donc caustique, un brin théâtral, bien joué, divertissant et à prescrire en cas de déprime pandémique passagère !

La série "Flash"

Pour cette dernière chronique autour des sorties DVD, Nicolas nous propose une série télé, comme il en a l’habitude. Une série pour nos grands ados (ou pour les grands ados que nous sommes restés). Son titre ? Flash ! Flash est un super-héros de l’univers DC – soit l’univers des Superman, Batman et Aquaman. Barry Allen est un expert de la police scientifique de Central City. Un jour, le voilà doté d’une super vitesse extraordinaire après avoir été frappé par la foudre. Et sous le costume de Flash, il va utiliser ses nouveaux pouvoirs pour combattre le crime.

Flash est une série que Nicolas aime beaucoup car elle combine parfaitement action et émotions. Alors oui, on y évoque des super-pouvoirs, des super-méchants, des méta-humains, des courses plus rapides que la lumière et toujours ce Bien qui doit sans cesse triompher du Mal. Le tout servi par des effets spéciaux des plus agréables. Mais là où cette série super-héroïque va plus loin que les autres, c’est qu’elle pose de bonnes questions sur la famille, sur nos relations intra-familiales. Les relations Père-Fils sont assez bien développées et intéressantes. Pour un super-héros super rapide, dans "Flash", on sent qu’on prend le temps de développer tous les personnages. On leur donne une épaisseur. Et c’est pour ça qu’on les retrouve avec plaisir d’épisodes en épisodes. À la fois rythmé et touchant, "Flash" est une série Warner à découvrir en DVD et en Blu-ray. La 6e saison vient de sortir, tout comme un coffret qui les reprend toutes !

Newsletter Musiq3

Restez informés chaque vendredi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK