Chronique cinéma

Plus d'infos

"Police" avec Virginie Efira, un huis clos psychologique signé Anne Fontaine

Après plusieurs mois de disette cinématographique, la chronique cinéma de Nicolas Buytaers fait sa rentrée et nous propose trois nouveautés à découvrir dans les salles obscures.

Une chronique à écouter dans son intégralité ci-dessous

Police

Trois voix, trois personnages, trois acteurs / actrices pour un drame qui nous propose de suivre le quotidien d’un commissariat parisien en général, d’une patrouille de police en particulier. Cette patrouille est composée de Virginie, Erik et Aristide. Un jour ils reçoivent l’ordre de reconduire un étranger à la frontière, du moins de l’emmener à l’aéroport où il sera extradé à la première heure. Mais Virginie comprend que si cet homme retourne chez lui, il mourra. Il ne reste donc que quelques heures à Virginie pour convaincre ses collègues de ne pas mener à bien cette mission et de sauver cet étranger !

"Police" est tiré du roman éponyme signé par l’auteur français Hugo Boris et sorti en août 2016. Ce drame, terriblement actuel, est réalisé par Anne Fontaine qui a toujours aimé se frotter à des thématiques sensibles et difficiles comme le viol de religieuses pendant la seconde guerre mondiale avec "Les innocentes", comme les rapports quasi incestueux de deux mamans avec le fils de l’autre dans "Perfect mothers"… Bref, il y a de la justesse dans le cinéma d’Anne Fontaine. Une justesse qu’on retrouve ici dans "Police" avec ce trio d’acteurs excellents, à savoir Virginie Efira, Omar Sy et Grégory Gadebois. Ils jouent tous très bien…

Mais… je l’avoue… je me suis un peu ennuyé. La même journée est présentée selon les trois points de vue des protagonistes. Je ne vais pas dire qu’on tourne en rond mais presque. Le film est très lent, un peu trop peut-être… pour une histoire qui (malheureusement) a déjà été racontée. En 2016 à la sortie du livre, c’était parfait. En 2020, même si les choses n’ont pas énormément évolué, c’est du déjà-vu…

Hope Gap

Grace et Edward sont mariés depuis 29 ans. Mais Edward ne veut plus faire semblant. Il n’est plus heureux et ce mariage a toujours été à ses yeux une énorme bêtise. Il décide de partir. Il prend cette décision alors que leur propre fils Jamie débarque pour le week-end. Nous sommes à Hope Gap, un lieu-dit de Seaford, une petite ville côtière du sud de l’Angleterre. Jamie va donc se retrouver au centre de la séparation de ses parents, tiraillé entre les deux camps !

Décidément, les Anglais ont réalisé les plus belles comédies romantiques ("Love actually", "Nothing Hill", etc.) mais aussi les plus beaux et les plus tristes drames… romantiques. Ils savent tout autant nous parler d’amour que de désamour et de séparation. Et c’est ce que fait à merveille le réalisateur William Nicholson – scénariste de "Gladiator" - avec ce film "Hope Gap".

Et là aussi, le sujet est sensible : la séparation d’un vieux couple. Un couple idéalement interprété par Anette Bening, volcanique, et Billy Nighy, figure parfaite de l’Anglais impassible qui craque. Dans ce film, il y a de l’intime, de la précision, de la véracité… C’est dur mais beau à regarder…

Un détail encore, ce film était sorti le dernier mercredi de la vie d’avant le confinement et s’offre aujourd’hui une nouvelle sortie !

Enorme

Enorme est une comédie française de Sophie Letourneur et raconte l’histoire de Fred et Claire. Ils ont 40 ans passés, une belle carrière, elle comme pianiste, lui comme attaché de presse de Claire.

Alors qu’ils n’ont jamais eu ni le désir ni le temps d’avoir un enfant, Fred ne pense plus qu’à ça. Il va magouiller la pilule de sa femme et la voilà enceinte. La voilà énorme. Et lui aussi d’ailleurs… Cette grossesse non désirée par l’une et fortement désirée par l’autre va déséquilibrer ce couple bien rangé et amener son lot de drôleries ! Ce couple est joué par Marina Foïs et Jonathan Cohen… irrésistibles tant dans leur mauvaise foi que dans leur naïveté devant les aléas de la grossesse !

Newsletter Musiq3

Restez informés chaque vendredi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK