Chronique cinéma

Plus d'infos

"Les hirondelles de Kaboul", le film d'animation de Zabou Breitman

"Les hirondelles de Kaboul", le film d’animation de Zabou Breitman
3 images
"Les hirondelles de Kaboul", le film d’animation de Zabou Breitman - © Tous droits réservés

Dans sa chronique "cinéma", Nicolas Buytaers nous parle du film d’animation réalisé par Zabou Breitman et dessiné par Eléa Gobbé-Mévellec, Les hirondelles de Kaboul.

Une chronique cinéma à écouter dans son intégralité ci-dessous.

Les hirondelles de Kaboul

Nous sommes en été 1998 dans un Kaboul en ruines, occupé par les talibans. Mohsen et Zunaira sont jeunes et ils s’aiment plus que tout. Et cet amour est plus fort que tout, plus fort que la violence, que la misère, que le régime autoritaire des talibans. Cet amour leur donne surtout un avenir là où on pourrait croire qu’il n’y en a pas !

Ce film d’animation est une co-réalisation : d’un côté vous avez l’actrice et réalisatrice Zabou Breitman et de l’autre Eléa Gobbé-Mévellec. Son CV est déjà pas mal rempli vu qu’elle a été dessinatrice d’animation sur "Ernest et Célestine". Dans le dessin des "Hirondelles de Kaboul" on retrouve la même douceur, la même beauté que dans "Ernest et Célestine". Une douceur qui tranche avec la dureté des propos, les difficultés de vivre en Afghanistan encore plus quand on est jeune…

Ici l’animation est traditionnelle, en 2D, au pinceau, épurée, simple mais pas simpliste… Une animation qui souligne assez justement l’histoire racontée. Une histoire inspirée du livre éponyme de l’auteur algérien Yasmina Khadra…

Fête de famille

Andréa a réuni toute sa famille pour son anniversaire. Andréa est une maman et une grand-mère heureuse. Ses deux fils sont là et même sa fille Claire qui n’avait plus donné signe de vie depuis 3 ans. Mais ce retour n’est pas aussi joyeux que prévu. Claire réclame sa part d’héritage. Pour toute cette famille, il est temps de régler ses comptes !

Le film "Fête de famille" est l’œuvre du réalisateur français Cédric Khan – il est aussi acteur et scénariste du film, une triple casquette donc. Il a réalisé entre-autres "Feux rouges" et "Les regrets". Il était aussi ce papa en pleine séparation dans "L’économie du couple" de Joachim Lafosse ! "Fête de famille" est une comédie dramatique… Davantage dramatique que drôle même si certaines scènes sont assez légères, on y crie beaucoup, on s’engueule. Ça ne donne pas réellement envie de s’attacher à cette famille. Il faut avouer que cette famille est complètement dysfonctionnelle. Ils sont presque un peu tous fêlés. Reste à savoir qui dit la vérité et qui ment dans ce règlement de compte d’une heure et demie. On sent surtout le film écrit, produit et réalisé en urgence. Il manque un peu d’épaisseur, de personnages plus fouillés, plus travaillés.

Même si c’est bien joué par Emmanuelle Bercot (Claire), Vincent Macaigne qui fait du Macaigne et Catherine Deneuve… On s’ennuie un poil, ce n’est pas vraiment la fête !

Britt-Marie was here

Britt-Marie découvre que son mari avec qui elle vit depuis quarante ans la trompe. Elle décide alors de tout plaquer, de changer de vie. La voilà maintenant qui s’occupe d’un groupe de jeunes dans un petit village. Elle les entraîne au football. Mais voilà, elle n’y connaît rien au foot…

Une comédie douce-amère là aussi… Enfin plus amère que douce… Avec ce message : il n’est jamais trop tard pour changer de vie (et de se mettre au foot même si on n’y connaît rien) ! Il y a quelques clichés, c’est souriant mais pas hilarant. L’actrice qui joue Britt-Marie à savoir Pernilla August - ex-femme du réalisateur Bille August et ancienne comédienne d’Ingmar Bergman vu dans "Star Wars La menace fantôme" - sauve le tout par son talent !

Newsletter Musiq'3

Restez informés chaque lundi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK