Chronique cinéma

Plus d'infos

En attendant la réouverture des cinémas, Nicolas Buytaers nous livre sa sélection des sorties DVD

Les salles de cinéma sont malheureusement toujours fermées en ce début d’année mais croisons les doigts pour qu’elles rouvrent bientôt. En attendant, les films continuent de sortir en version DVD. Nicolas Buytaers vous propose donc sa sélection des meilleurs DVD du moment. En commençant par une fable, une histoire connue de tous… Pinocchio !

Pinocchio

Depuis 1940 et la sortie en salles de ce qui est devenu un classique chez Disney, nous la connaissons tous l’histoire de Pinocchio, cette marionnette en bois qui n’a qu’un rêve, devenir un petit garçon en chair et en os et dont le gros, ou plutôt le long, défaut, celui de mentir et de voir son nez s’allonger, lui joue des tours pas possibles.

Cette nouvelle version proposée par le réalisateur italien Matteo Garrone (réalisateur de "Gomorra" sur la Camorra napolitaine) est réellement intéressante car il retourne à l’origine de cette légende, publiée en 1881 par Carlo Collodi et renoue avec la tradition italienne de la Commedia dell’arte, l’essence même des autres grands mythes italiens avec cette exubérance typique, entre rires et pleurs. Le conte qu’il réalise est à la fois lumineux et sombre, riche et pauvre, joyeux et difficile, baroque et dépouillé, enfantin et terriblement adulte ! Il y a du merveilleux dans cette histoire, de la cruauté et du malaise aussi mais tout est savamment dosé. Quant aux décors et aux gueules de certains personnages, ils restent impressionnants (merci les effets spéciaux). Sans oublier, un Roberto Benigni tendre et touchant en Geppetto, lui qui avait interprété (et réalisé) il y a longtemps déjà, en 2002, Pinocchio en personne !

Ce DVD est sorti chez Belga Home Vidéo !

La saison 3 de Westworld

"Parfois j’ai l’impression que le monde est beau comme si on l’avait repeint. Et pourtant, il est pourri à l’intérieur !" Shakespeare avait dit la même chose à propos du royaume du Danemark dans Hamlet. En attendant, c’est bel et bien ça toute l’intrigue de cette troisième saison de l’excellente série qu’est "Westworld". Petit récap rapide des deux premières. À la base, Westworld est un parc d’attractions habité par des robots plus vrais que nature. Les visiteurs du parc peuvent vivre des aventures incroyables et sans danger dans des époques qui le sont tout autant : le far-west, le temps des samouraïs, la seconde guerre mondiale… Oui mais les robots du parc se découvrent une conscience et ils vont se mettre à revendiquer des droits. Ce qui ne va pas plaire aux humains… On n’en dit pas plus pour ne rien divulgâcher. Mais "Westworld" reste l’une des séries les plus excitantes et intelligentes de ces dernières années.

Dans cette troisième saison, disponibles en DVD et Blu-ray chez Warner Home Vidéos, ses créateurs continuent de poser de très belles questions sur notre humanité. Qu’est-ce que l’humanité ? C’est quoi être humain ? C’est quoi être un être humain ? Qu’est-ce qui différencie l’homme et la machine ? Avec une question bonus… C’est quoi le libre arbitre ? Est-ce que nous sommes réellement libres de nos mouvements et de nos pensées ? Donc dans cette série, on parle d’intelligence artificielle, d’émotions, de créations et de conscience. Le tout est techniquement réussi et brillamment écrit par Jonathan Nolan… Le frère du réalisateur Christopher Nolan ! Dans la famille Nolan, on aime les prises de tête mais divertissantes !

Alexandre le bienheureux, à voir sur Auvio

S’il y a bien un film qui résume parfaitement les côtés positifs du confinement c’est celui-là. " Alexandre le bienheureux " raconte l’histoire d’Alexandre, cultivateur de son état. Un homme martyrisé par sa femme, tyrannique et ambitieuse. Quand celle-ci meurt subitement, Alexandre décide de se la couler douce, de vivre tranquille, de ne plus rien faire de la journée à part dormir et rester au lit (la scène est culte et enviée de tous). Ce qui va agacer les fermiers voisins et tout son village. Un village qui va ourdir un plan des plus machiavéliques pour le sortir de là, sous le joli minois de la douce Agathe, incarnée par Marlène Jobert !

"Alexandre le bienheureux" est une comédie d’Yves Robert sortie en 1968, année révolutionnaire. D’ailleurs ce film va aussi, à sa manière, révolutionner le Cinéma français. Ce conte merveilleux sur l’hédonisme, la paresse et la tranquillité d’esprit, est le premier grand rôle de Philippe Noiret (ledit Alexandre). Ce film va ouvrir la voie à d’autres très belles productions d’Yves Robert, bien écrites et magnifiquement jouées comme la saga du Grand Blond ou le diptyque "Un éléphant ça trompe énormément" ! Alexandre va devenir le chef de file de ces comédies de mœurs intelligentes et drôles !

A voir pendant 7 jours sur Auvio

 

Newsletter Musiq3

Restez informés chaque vendredi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK