Chronique cinéma

Plus d'infos

Cinéma à la maison : des portraits de femmes portés à l’écran

Comme tous les mercredis, Nicolas Buytaers vous présente les sorties DVD de la semaine.

Misbehaviour

Il fût un temps que les moins de deux fois 20 ans ne peuvent pas connaître. Un temps où le Concours Miss Monde rassemblait plus de téléspectateurs que les missions lunaires et les finales de Coupe du Monde.

Nous sommes en 1970. Sally est une femme libre et indépendante. C’est aussi une jeune maman divorcée qui aimerait reprendre ses études. Mais pour une femme comme elle, en Angleterre, il n’est pas simple de se faire entendre. Pourtant elle s’accroche, à ses convictions d’abord, à son envie d’évoluer dans la société ensuite. Une société qui adore le Concours Miss Monde. Un concours qui s’organise à Londres entre répétitions, strass et paillettes. Un concours fustigé par le MLF. Pour ce mouvement, la femme n’est pas un objet qu’on montre et qu’on juge uniquement sur son physique. Alors que Sally va intégrer le MLF, elle va surtout imaginer une action qui marquera à jamais l’histoire du concours de beauté…

Inspiré d’une histoire vraie, le sabotage en mondiovision de la retransmission du concours Miss Monde 1970 (les véritables images du concours perturbé sont tout aussi réjouissantes à voir sur Internet que la reconstitution du film), " Misbehaviour " ou "Miss Révolution" en VF est une comédie dramatique comme seuls les Anglais peuvent nous en servir avec un subtil mélange de drôlerie et de sérieux. Réalisée par une femme, Philippa Lowthorpe, ce film a une visée politique avouée et assumée. C’est intelligent et divertissant. Les questions tournant autour de l’émancipation des femmes posées dans ce film sont encore et toujours d’actualité. Le combat est loin d’être terminé. Et, au niveau du casting, on retrouve (entre autres) une Keira Knightley parfaite en militante MLF convaincue et convaincante !

"Miss Révolution" est un DVD sorti chez Paradisio !

Calamity

1863, la conquête de l’Ouest américain. Martha Jane, sa famille et toute sa communauté traversent l’Amérique en espérant trouver au bout du chemin une vie meilleure. Alors que son père se blesse grièvement, Martha décide de conduire le chariot de sa famille et de soigner ses chevaux. Mais la communauté n’est pas d’accord. Qu’importe Martha va devoir s’imposer et s’opposer aux hommes qui refusent de voir en elle un cow-boy comme les autres ! Si l’apprentissage est rude, toutes ces libertés (des libertés qu’elle prend malgré les réticences des colons) vont transformer Martha Jane. Elle qui va devenir… Calamity Jane !

Ce film d’animation est réalisé par le Français Rémy Chayé, à qui on doit aussi le magnifique "Tout en haut du monde". "Calamity" est un portrait de femme en devenir, une construction de caractère, souligné par une incroyable énergie, une très belle vitalité. Un souffle épique et héroïque qui démontre que Calamity Jane n’était pas un garçon manqué mais bien une fille réussie comme le raconte le réalisateur. En plus, l’animation est ultra-vive avec ces aplats de couleurs. C’est drôle, intelligent et beau à regarder.

La douleur

Encore un portrait de femme, avec le drame "La douleur" du réalisateur français Emmanuel Finkiel, consacré à Marguerite Duras. En 1985, elle a publié ce roman "La douleur". Dans ce livre, dont l’action se situe pendant la Seconde guerre mondiale, Marguerite nous raconte sa vie de femme mariée à l’écrivain communiste et résistant Robert Antelme, un homme arrêté par les Nazis et emmené à Dachau. Tiraillée par l’angoisse de ne pas avoir des nouvelles de son mari, tourmentée par cette longue attente, Marguerite se lie alors d’amitié avec un policier français collabo. Lui seul peut lui fournir les réponses aux questions qu’elle se pose. Mais cette relation est ambiguë et trouble…

Le film "La douleur" nous raconte cette histoire vraie, celle vécue par Duras avec beaucoup de justesse. Les téléspectateurs sont à ses côtés, dans sa tête aussi, là où se bousculent ses sentiments, ses pensées, ses angoisses et sa douleur. Le tout étant admirablement joué par Mélanie Thierry, Benjamin Biolay et Benoit Magimel !

Regarder sur Auvio

Newsletter Musiq3

Restez informés chaque vendredi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK