Chronique cinéma

Plus d'infos

CHRONIQUE CINEMA avec Dumbo, Rebelles et C'est ça l'amour

CHRONIQUE CINEMA avec Dernier amour, Us et Artic
4 images
CHRONIQUE CINEMA avec Dernier amour, Us et Artic - © Tous droits réservés

Cette semaine dans la chronique cinéma de Nicolas Buytaers, souffle un vent de légèreté. Préparez-vous à voler, dans tous les sens du terme.

Une chronique cinéma à écouter dans son intégralité ci-dessous.

Dumbo

Depuis 1941, année de la sortie du 5e long-métrage d'animation de Walt Disney, nous connaissons tous l’histoire de Dumbo, ce petit éléphant aux grandes oreilles. Des oreilles qui lui permettent de voler… enfin s’il tient fort une plume dans sa trompe. Et le film qui sort aujourd'hui est d’une adaptation en chaire et en os de ce classique. Une adaptation qui raconte plus ou moins la même histoire : Dumbo a toujours de grandes oreilles, il vole… mais ici il vole surtout au secours de son cirque qui n’a plus réellement de succès. Un jour, débarque le grand manitou du divertissement. Il veut absolument voir Dumbo dans son parc d’attractions et il est prêt à tout même aux plus viles bassesses !

Ce film en prises de vue réelles, on le doit à Tim Burton qui a toujours aimé les monstres, que ce soit avec Edward aux mains d’argent ou Beeteljuice voire avec Mars attack. Il aime surtout nous raconter que face à la différence, les monstres, c’est nous… les gens dits normaux. Il y a plein de belles intentions dans ce film avec de superbes acteurs et actrices comme Eva Green, Danny DeVito, Colin Farrell ou Michael Keaton. De belles intentions et de belles images mais fort peu d’émotions. Comme si à trop vouloir soigner la forme, Burton a oublié le fond. Et puis surtout, on se pose cette question : pourquoi les Studios Disney reproduisent pour de vrai leurs dessins animés si, au final, il faut quand même rajouter des images de synthèse… des images animées par ordinateur pour voir un éléphant voler !? Autant revoir le dessin animé original !?

Bref, Dumbo, c’est sympa, c’est léger mais ça manque de poids !

Rebelles

Sandra a été Miss Nord Pas-de Calais. Après avoir vécu 15 ans sur la Côte d’Azur, la voilà de retour chez elle, dans le Nord, chez sa maman. Sans travail, sans diplôme, elle accepte bien malgré elle un job dans une fabrique de conserves, une conserverie de poissons. Son chef la harcèle mais Sandra ne se laisse pas faire. Et le sinistre individu vient à mourir accidentellement. Avec Nadine et Marylin, deux de ses collègues, elle va transformer ce corps en… boîtes de conserve. Les trois filles font ça au lieu de prévenir les secours car au même moment, elles découvrent dans le casier du cadavre un sac rempli de billets. De l’argent qu’elles vont se partager, de l’argent que de véritables truands veulent récupérer. Sandra et les autres vont se rebeller.

"Rebelles" d’Allan Mauduit, c’est Quentin Tarantino qui se la joue Ken Loach. Cette satire sociale se veut tout aussi déjantée que rock’n’roll. En tête de casting, on retrouve Cécile de France (en Miss Nord Pas-de-Calais), Yolande Moreau en tata flingueuse et Audrey Lamy en maman divorcée un poil vulgaire bien comme il faut. Surréaliste et assumé, violent et drôle, "Rebelles " démontre qu’il existe encore des producteurs assez fous pour proposer d’aussi délirantes folies que celle-ci !

C'est ça l'amour

Nikki a 17 ans et sa sœur Frida, 14. Elles vivent avec leur père Mario. Un papa complètement déboussolé par le départ de sa femme, la mère des deux filles. D’ailleurs, les filles lui en veulent et il tente malgré tout de bien les élever, de les protéger mais rien n’est simple avec deux ados…

On doit le film "C’est ça l’amour" à la réalisatrice Claire Burger. Alors que son dernier film "Party girl" proposait le portrait d’une femme forte et libre, ici, la réalisatrice nous raconte l’histoire d’un homme fragile, dévoué à ses enfants, entouré de femmes et débordé par ces femmes aux caractères forts. Ce papa paumé c’est Bouli Lanners. Et qui dit Bouli dit tendresse et talent !

Newsletter Musiq'3

Restez informés chaque lundi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK