Chronique cinéma

Plus d'infos

"1917" de Sam Mendès, une immersion totale dans la Première Guerre Mondiale

"1917" de Sam Mendès, une immersion totale dans cette Première Guerre Mondiale
"1917" de Sam Mendès, une immersion totale dans cette Première Guerre Mondiale - © Tous droits réservés

Dans sa chronique cinéma de cette semaine, Nicolas Buytaers nous parle de l’excellent 1917 de Sam Mendès, qui vient de recevoir le Golden Globe du meilleur réalisateur.

Une chronique cinéma à écouter dans son intégralité ci-dessous.

1917

Nous sommes en pleine Bataille des Flandres entre juillet et novembre 1917. Cet épisode de la Grande Guerre oppose Anglais, Canadiens et Français aux Allemands. C’est au cours de cette bataille que Blake et Schoffield, deux soldats anglais, reçoivent l’ordre de traverser les lignes ennemies pour délivrer un message d’une extrême importance. Un message qui peut sauver la vie de milliers d’hommes, de milliers de soldats dont le frère de Blake. Nos deux coursiers n’ont même pas 24h pour réussir leur mission… quasi suicidaire !

Voilà ce que nous propose ce "1917" : une plongée dans les tranchées de 14-18, une immersion totale dans cette Première Guerre Mondiale. Ce film a été réalisé par Sam Mendès, à qui on doit les films "Skyfall" ou "American beauty" et il vient juste d’être couronné ce dimanche soir par un Golden Globe du meilleur réalisateur. Un prix on-ne-peut-plus mérité car Mendès nous propose cette plongée avec un magnifique plan séquence de plus de deux heures - un plan séquence étant une scène réalisée d’une traite, sans interruption ni coupure. En réalité, il s’agit d’un vrai faux plan séquence car il a assemblé plusieurs plans séquences pour n’en faire plus qu’un… Mais qu’importe, le défi est réussi et ce film reste techniquement bluffant. Nous voilà transportés au cœur de l’action, jouant le troisième soldat, nous participons à cette mission impossible, nous ressentons les mêmes peurs que nos deux héros, les mêmes angoisses… Nous les vivons aussi dans nos tripes ! C’est prenant et à couper le souffle, au propre comme au figuré !

En plus ce film est emmené par la crème de la crème du Cinéma britannique avec entre autres Benedict Cumberbatch, Colin Firth, Mark Strong, Richard Madden et Andrew Scott.

Manhattan lockdown

Un braquage tourne mal à Manhattan… Une petite dizaine de policiers perdent la vie. L’inspecteur dépêché sur place pour mener l’enquête ne voit qu’une solution s’il ne veut pas que les suspects s’évanouissent dans la nature : il demande que soient fermés les vingt et un ponts qui relient l’île de Manhattan au reste du monde. Voilà donc nos malfrats pris au piège, un piège à ciel ouvert, un piège nommé New-York !

"Manhattan lockdown" est un thriller plutôt classique mais terriblement efficace. On le doit au réalisateur irlandais Brian Kirk qui avait mis en scène pas mal d’épisodes de Game of Thrones. Donc il s’y connaît en adrénaline, en testostérones… bref en scènes musclées. C’est plaisant à regarder. C’est du véritable cinéma pop-corn, à consommer vite fait bien fait. On y voit surtout dans le premier rôle, celui du flic torturé et ténébreux qui poursuit les méchants… Chadwick Boseman… le Black Panther du film de super-héros éponyme !

Before the frost

Il s’agit d’une sorte de western danois. Nous sommes en plein hiver 1850. Jens est un vieux fermier au bord de la faillite. Lui et les siens vont mourir de faim s’il ne trouve pas rapidement une solution. Il propose donc à un riche voisin la main de sa fille. Mais au même moment, un homme encore plus riche fait son apparition dans le village d’où cette tentation pour Jens de voir encore plus grand pour sa fille… et sa propre famille !

Drame pur et dur décrivant les douleurs et les difficultés du monde rural au XIXe siècle, ce film "Before the frost" du réalisateur danois Michael Noer (réalisateur du remake du film "Papillon" en 2017) peut se regarder comme un western nordique… où se mêlent oppression, austérité et sacrifice… soit autant de thèmes chers au genre !

Newsletter Musiq'3

Restez informés chaque lundi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK