Ce n'est pas tout

Plus d'infos

L'Ensemble Kheops célèbre le mariage entre la clarinette et le violoncelle officié par Magnus Lindberg

Quand la clarinette dit "oui" au violoncelle et que le violoncelle dit "oui" à la clarinette alors un compositeur inspiré peut les marier dans un sublime consentement mutuel et les faire s’enlacer. Comme le fait le compositeur Magnus Lindberg dans son Trio avec clarinette. Un nouvel épisode de "Ce N'est Pas Tout" signé Patrick Leterme avec avec Kheops ensemble.

Le clarinettiste Ronald Van Spaendonck et la violoncelliste Marie Hallynck sont d’accord sur ce point : leurs instruments se marient à merveille, car ils ont pour point commun d’être tous deux proches de la voix humaine. 

Néanmoins, pour constituer un trio à clavier tel quel le compose le Finlandais Magnus Lindberg en 2008, il faut encore... un clavier, en l’occurrence le piano. Mais le piano, chez Lindberg, c’est bien plus que le piano : compositeur orchestral par excellence, il est, selon le chef d’orchestre Simon Rattle, " la preuve en un seul homme que l’orchestre n’est pas mort ". Ses partitions symphoniques sont foisonnantes, colorées, et portées par un jaillissement permanent. Dès lors, le piano sera l’instrument-orchestre du compositeur, assis à cet instrument. Lindberg écrit cette partie de piano pour lui-même, prêt à la jouer en concert, et on y entend en permanence cette oreille qui, s’échappe, qui suggère la richesse des instruments de l’orchestre. 

Dans le premier mouvement de ce Clarinet Trio, titré " Sound, Big Sound ", les instruments mélodiques resteront cependant la clarinette et le violoncelle : à plusieurs reprises, Lindberg les fait se rencontrer dans des lignes parallèles qui s’enlacent. Un rendez-vous intense où le piano se cantonne brièvement mais respectueusement dans un rôle d’accompagnateur. 

Autour de ces instants de grâce, le "gros son" promis par le titre sera réalisé notamment grâce à l’aide de la clarinette, que Lindberg fait arpenter l’extrême aigu : des sons dont Ronald Van Spaendonck reconnaît qu’il faut réussir à les rendre "acceptables pour l’ouïe humaine"... Les trois instruments donnent effectivement toute leur puissance dans cette partition, et parfois cela signifiera escalader haut, très haut. 

Newsletter Musiq3

Restez informés chaque vendredi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK