Ce n'est pas tout

Plus d'infos

Ce N’est Pas Tout Live : l’Ensemble Fractales et Max Charue jouent Christophe Bertrand

Il y a 10 ans, disparaissait le compositeur français Christophe Bertrand, jeune compositeur originaire de Strasbourg qui a connu un début de carrière fulgurant dans les années 90 et 2000, encouragé et / ou joué par Pierre Boulez, le Quatuor Arditi, Pascal Dusapin.

Patrick Leterme, l’Ensemble Fractales et le percussionniste belge Max Charue rendent hommage à sa musique via la pratique, l’action de jouer, d’écouter et de ressentir…

"Moi aussi, j’ai peur du vide"

C’est ce que disait le compositeur français Christophe Bertrand en référence au Vertigo de Hitchcock. Et pour un compositeur, le vide, c’est le silence.

Contre le silence, la musique de Christophe Bertrand sera celle de la virtuosité, pas une virtuosité démonstrative pour en faire des caisses et impressionner, non, une virtuosité qui créerait plutôt une énergie électrique, comme un câble à deux doigts du court-circuit. Et puisqu’il aime tant la virtuosité, Christophe Bertrand choisit de mettre les interprètes dans des situations périlleuses, en écrivant dans ses partitions des passages tellement difficiles qu’ils seront imparfaitement jouables. Bref, un enfer pour les musiciens, comme l’expriment les musiciens de l’Ensemble Fractales et Max Charue dans cette nouvelle capsule Ce n’est pas tout Live.

Christophe Bertrand produit une quarantaine de partitions avant de disparaître bien trop jeune, en 2010, à 29 ans. Compositeur sans compromis, son intégrité interpelle encore aujourd’hui, il écrivait toujours sur les crêtes fragiles, au bord du vide. Sommet, abysse, ce fut un compositeur chez qui un extrême répondait à un autre.

Newsletter Musiq3

Restez informés chaque vendredi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK