Carrefour des Amériques

Plus d'infos

Le Brésil, la Musique et le Monde : #23 - Les années 50 : Miranda, Callas et les prémices de la Bossa Nova

Carmen Miranda
Carmen Miranda - © Getty / Bettmann

Au Brésil, qui a acquis une renommée internationale, une page se tourne. En 1954 Carmen Miranda fait un dernier voyage au Brésil. C’est une femme épuisée qui, à son retour, au Etats-Unis meurt d’une crise cardiaque après le tournage d’un " show " télévisé le 4 août 1955.

Le corps de la chanteuse est rapatrié à Rio de Janeiro, où le gouvernement brésilien déclare une période de deuil national. Plus d'un demi-million de Brésiliens escortent le cortège funèbre jusqu'au cimetière de São João Batista. Ce sont les musiciens de la Bossa Nova et surtout ceux du Tropicalisme comme Caetano Veloso qui la réhabiliteront à la fin des années 1960.
Aux Etats-Unis un musicien brésilien comme le guitariste Laurindo Almeidaavec le pianiste Stan Kenton et le saxophoniste Bud Shank dans le sillage des cubano-américain qui ont créé le Latin Jazz, imagine une nouvelle musique brésilienne qui annonce la Bossa Nova.
A Rio le pianiste de cabarets Johnny Alf s’en inspire. Dans la saison lyrique les sopranos Renata Tebaldi et surtout Maria Callas déchaînent un véritable délire au Théâtre Municipal.
Le chef d’orchestre autrichien fait ses adieux à l’Amérique Latine où il a vécu tant d’années d’exil.
Villa-Lobos est de nouveau aux Etats-Unis et pour la première fois à la Havane où il est accueilli en héros.

Extraits musicaux

Générique :  Heitor Villa-Lobos : Bachianas Brasileiras n°1: Introduction “Embolada” par le Pleeth Cello Octet [Hyperion CDA 66257 0 34571 16257 7]

Luis Gonzaga / Humberto Teixeira
Paroles anglaises de Ray Gilbert - Baião " Ca-room’ Pa Pa "
Carmen Miranda, chant
Orchestre dirigé par George Stoll, dans le film Nancy goes to Rio de Robert Z. Leonard
[DVD Warner Archives “Classical Musicals from the Green Factory” Vol 3]  

Almanyr Greco / Gadé - Polichinelo
Carmen Miranda, chant
[Discograph 6122572 3700077681283]  

Heitor Villa-Lobos - Down the tropical forest (Alvaoradanafloresta Tropical)
Orchestre Symphonique de la Radio Slovaque dirigé par Roberto Duarte
[Marco Polo 8.223357 4 891030 233577]  

Laurindo Almeida - Braziliance
Laurindo Almeida, guitare
[LP 33 Tours Capitol Records (Canada) T 2345]  

Pete Rugolo - Lament
Laurindo Almeida, guitare
Stan Kenton et son orchestre
[LP 33 Tours Capitol H 172]  

Laurindo Almeida / Bud Shank - The Blue Baião
Laurindo Almeida, guitare, Bud Shank, saxo, Harry Babasin, basse et Roy Harte, batterie
[Pacific Jazz CP 32-5363 4988006612143]  

Johnny Alf - Falsetta
Johnny Alf, piano, Garoto, guitare, Vidal, contrebasse
[LP 33 Tours SINTER (Brasil) 00-00.256 (septembre 1953)]

Giuseppe Verdi - Aïda : Final de l’Acte 2
Maria Callas, soprano, Oralia Dominguez, mezzo-soprano, Mario del Monaco, ténor, Giuseppe Taddei  basse
Chœur et Orchestre du Palacio de Bellas Artes de Mexico dirigé par Oliviero de Fabritis
[Meloram Records EKR-P-14]  

Alberto Ginastera - Panambí :
- Lamento de las doncellas
- Danza de los Guerreros
NBC Symphony Orchestra dirigé par Erich Kleiber
[Urania URN 22.197 8 025726 221975 5]  

Jaime Ovalle - Azulão
Isabel Bayrakdarian, soprano
The Cello Ensemble
[CBC Records MV CD 1164 0 59582 11642 5]  

Heitor Villa-Lobos - Quatuor n°14 : 2ème mouvement : andante
Cuarteto Latinoamericano
[Brilliant Classics 6634/2 5029365634229]  

Heitor Villa-Lobos - Quatuor n°15 : Dernier mouvement : Scherzo-Vivo
Cuarteto Latinoamericano
[Brilliant Classics 6634/3 5029365634328]

Ary Barroso - Ocultei : Samba Canção
Eliseth Cardoso, chant
Orchestre de Radamés Gnatalli
[LP 33 Tours Continental (Brasil) 16.932-4 (O4-1954)]

Heitor Villa-Lobos - Concerto pour violoncelle et orchestre : 2è mouvement : molto andante
Aldo Parisot, violoncelle
Orchestre de l’Opéra de Vienne dirigé par Gustav Meier
[LP 33 Tours Westminster Gold WGS8278

Newsletter Musiq'3

Restez informés chaque lundi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK